Fermer
Etats-Unis

Le Michigan veut concurrencer la Silicon Valley dans le développement de voitures autonomes

Le #Véhicule connecté - #Voiture autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Michigan veut concurrencer la Silicon Valley dans le développement de voitures autonomes.

Ainsi, le consortium MICHauto, regroupant des chefs d’entreprise et des politiciens du Michigan, a dévoilé une initiative visant à promouvoir Detroit et le Michigan comme pôles de développement d’une nouvelle mobilité (et notamment les voitures autonomes).

Ce consortium regroupe notamment le directeur général de Ford, Bill Ford, et la présidente de General Motors, Mary Barra.

L’an dernier, le Michigan a réalisé 45 projets liés aux véhicules connectés, contre 31 projets en Californie, souligne MICHauto.

Le Michigan veut éviter que les investissements futurs dans le secteur de l’automobile connectée et autonome migrent vers la Silicon Valley, ce qui pourrait signifier la perte de milliers d’emplois. En effet, l’industrie automobile représente près de 20 % des emplois dans cet Etat.

Le consortium MICHauto a donc pour principal objet de promouvoir l’Etat du Michigan et notamment la ville de Detroit auprès des potentiels investisseurs.

Selon IHS, le nombre de véhicules connectés devrait passer de 36 millions d’unités l’an dernier à 152 millions d’unités d’ici à 2020. (AUTOMOTIVE NEWS 27/5/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.