triangle orange
France

Le marché français des voitures neuves a baissé de 1,8 % en juillet

Analyse de presse de 14H00 - Le #CCFA - #Immatriculations - #Marché
triangle bleu

Avec 172 228 immatriculations en juillet 2019, le marché français des voitures particulières a diminué de 1,8 % en données brutes et de 6,1 % à nombre de jours ouvrés comparable (23 jours en juillet 2019, contre 22 en juillet 2018). Sur les sept premiers mois de l’année, le marché s’est établi à 1 338 670 unités, en baisse de 1,8 % à nombre de jours ouvrés identique (146 jours).

Le marché des véhicules utilitaires légers a en revanche progressé de 14,9 % en juillet en données brutes, à 39 074 unités (+ 9,9 % à nombre de jours ouvrés comparable). Sur sept mois, les ventes de V.U.L ont progressé de 6,7 % à nombre de jours ouvrés identique.

Avec 4 061 immatriculations le mois dernier, le marché français des véhicules industriels de plus de 5 tonnes a quant à lui subi un recul de 17,8 % par rapport à juillet 2018. Sur sept mois, il a augmenté de 12,6 %, à 36 554 unités.

Par ailleurs, le marché du véhicule d’occasion est estimé à 567 042 voitures particulières en juillet, en progression de 8,9 %, et à 3 427 137 unités sur sept mois, en hausse de 1,2 %.

En juillet, le Groupe PSA a vu ses ventes de voitures neuves progresser de 4,1 %, à 58 482 unités (dont 19 823 Citroën, + 12,8 % ; 2 646 DS, – 0,1 % ; 30 807 Peugeot, + 0,3 % ; 5 206 Opel, – 0,6 %). Renault a en revanche subi une baisse de 9,8 %, à 33 910 unités (dont 23 664 Renault, – 14,5 % ; 9 927 Dacia, + 1,5 % ; 319 Alpine, + 157,3 %). Chez les constructeurs étrangers, Volkswagen a enregistré une croissance de 2,5 % en juillet, à 24 904 unités, le groupe Toyota de 12,5 %, à 10 263 unités, le groupe Hyundai de 13,9 %, à 7 536 unités, le groupe BMW de 13,5 %, à 6 423 unités, Daimler de 19,3 %, à 6 157 unités, et Volvo Cars de 13,3 %, à 1 646 unités, tandis que le groupe FCA a subi une baisse de 28,5 %, à 7 476 unités, Ford de 3,8 %, à 6 002 unités, et Nissan de 54,5 %, à 3 204 unités.

Sur les sept premiers mois de l’année, les constructeurs français ont capté 58 % du marché, avec des ventes en recul de 1,4 %, à 777 104 unités, tandis que les marques étrangères ont subi une baisse de 2,4 %, à 561 566 unités.

A la lumière de ces chiffres, le CCFA maintient sa prévision d’un marché « stable » sur l’ensemble de l’année, à un haut niveau d’environ 2,1 millions de véhicules.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE CCFA, AFP (1/8/19)