Fermer
France

Le marché français des voitures neuves a bondi de 22,3 % en mai

Le #Immatriculation - #MarchéCommuniqué de presse - mai 2016
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

_ Avec 175 834 immatriculations en mai 2016, le marché français des voitures particulières a bondi de 22,3 % en données brutes, enregistrant une hausse de 4 % à nombre de jours ouvrables comparable (20 jours, contre 17 en mai 2015). Sur les cinq premiers mois de l’année, le marché s’est établi à 875 079 unités, en hausse de 10,5 % en données brutes et de 7,3 % à nombre de jours ouvrables comparable (104 jours, contre 101 jours de janvier à mai 2015).

Le marché des véhicules utilitaires légers a progressé de 27,7 % en mai, à 34 279 unités (+ 8,5 % à nombre de jours ouvrables comparable), et de 12,5 % sur cinq mois, à 170 510 unités (+ 9,3 % à nombre de jours ouvrables comparable).

Avec 3 708 immatriculations le mois dernier, le marché français des véhicules industriels de plus de 5 tonnes a enregistré une hausse de 22,3 % par rapport à mai 2015. Sur cinq mois, il a augmenté de 18,6 %, à 19 622 unités.

Les marques françaises ont vu leurs ventes de voitures neuves bondir de 29,3 % le mois dernier, à 95 706 unités (+ 30 % pour Citroën, à 18 540 unités ; + 25,6 % pour DS, à 2 377 unités ; + 23,1 % pour Peugeot, à 30 994 unités ; + 32,6 % pour Renault, à 34 260 unités ; et + 39,3 % pour Dacia, à 9 457 unités). Les marques étrangères ont enregistré une progression deux fois moindre – de 14,9 %, à 80 128 unités. Le groupe Volkswagen a augmenté de 11,3 %, à 22 779 unités, le groupe BMW de 24,3 %, à 7 086 unités, le groupe Toyota de 25 %, à 6 654 unités, le groupe FCA de 28,2 %, à 6 652 unités, GM de 2,3 %, à 6 474 unités, Nissan de 5,2 %, à 6 232 unités, Daimler de 6 %, à 5 665 unités, le groupe Hyundai de 48 %, à 5 464 unités, et le groupe Volvo Cars de 27,1 %, à 1 314 unités, tandis que Ford a reculé de 1,3 %, à 6 871 unités.

Sur les cinq premiers mois de 2016, les ventes de voitures des constructeurs français ont enregistré une hausse de 10,5 %, à 476 474 unités (+ 8,1 % pour Citroën, à 89 663 unités ; – 10,3 % pour DS, à 13 407 unités ; + 9,2 % pour Peugeot, à 150 824 unités ; + 11,3 % pour Renault, à 172 711 unités ; et + 16,1 % pour Dacia, à 49 406 unités), et celles des groupes étrangers une hausse de 10,6 %, à 398 605 unités (+ 8,2 % pour Volkswagen, à 111 071 unités, + 0,2 % pour le groupe Ford, à 36 576 unités, + 22,4 % pour BMW, à 35 221 unités, + 10,3 % pour Toyota, à 34 672 unités, + 14,7 % pour FCA, à 33 316 unités, + 0,2 % pour Nissan, à 32 856 unités, + 13,9 % pour GM, à 32 397 unités, + 17,1 % pour le groupe Hyundai, à 25 765 unités, + 7,3 % pour Daimler, à 25 576 unités, et + 21,8 pour Volvo Cars, à 6 780 unités).

En ce qui concerne les motorisations, le mois de mai a vu le diesel se reprendre, représentant 54,39 % des immatriculations. Sur cinq mois, sa part s’est établie à 52,66 %, contre 57,2 % durant tout 2015. Les voitures électriques détiennent 1,14 % du marché depuis le début de l’année, et les hybrides 2,83 %.

Le CCFA confirme par ailleurs le succès toujours croissant des « SUV », « crossovers » et autres 4×4 urbains qui, partis de rien il y a dix ans, se sont arrogé 27 % du marché français depuis le début de l’année. (AFP, COMMUNIQUE DE PRESSE CCFA 1/6/16)

Communiqué de presse – mai 2016

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.