Fermer
France

Le marché français a bondi de 16,6 % en septembre

Analyse de presse de 14H00 - Le #CCFA - #Diesel - #Essence - #Immatriculations - #Marché - #Occasion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec 173 444 immatriculations en septembre 2019, le marché français des voitures particulières neuves a bondi de 16,6 % en données brutes et de 11 % à nombre de jours ouvrés comparable (21 jours, contre 20 en septembre 2018). Sur neuf mois, les immatriculations se sont établies à 1 641 368 unités, en baisse de 1,3 % à nombre de jours ouvrés identique (188 jours).

Le marché des véhicules utilitaires légers a progressé de 3,7 % en septembre, à 35 933 unités (- 1,2 % à nombre de jours ouvrés comparable), et de 5,9 % sur neuf mois, à 356 108 unités.

Avec 4 040 immatriculations le mois dernier, le marché français des véhicules industriels de plus de 5 tonnes a reculé de 7,4 % par rapport à septembre 2018. Sur neuf mois, il a enregistré une hausse de 8,4 %, à 42 666 unités.

Par ailleurs, le marché du véhicule d’occasion est estimé à 464 677 voitures particulières en septembre (+ 5,4 %) et à 4 31 547 unités sur neuf mois (+ 1,7 %).

Les marques françaises ont vu leurs ventes de voitures neuves croître de 14 % le mois dernier, à 103 285 unités (+ 18,8 % pour Citroën, à 18 710 unités, + 30,9 % pour DS, à 2 142 unités, + 3,2 % pour Peugeot, à 30 281 unités, + 1,3 % pour Opel, à 6 488 unités ; + 29,8 % pour Renault, à 36 487 unités, – 2,3 % pour Dacia, à 9 134 unités, et + 72 % pour Alpine, à 43 unités). Les marques étrangères ont enregistré une hausse de 20,7 % de leurs volumes, à 70 159 unités. Le groupe Volkswagen a bondi de 49,3 %, à 19 505 unités, devançant le groupe Toyota (+ 13,1 %, à 8 496 unités), le groupe Hyundai (+ 13,7 %, à 7 070 unités),  le groupe BMW (+ 0,5 %, à 7 039 unités), le groupe FCA (+ 10,9 %, à 6 246 unités), Ford (+ 16 %, à 5 911 unités), Daimler (- 8,3 %, à 5 684 unités), Nissan (+ 87 %, à 2 738 unités), Volvo Cars (+ 25,9 %, à 2 009 unités), Suzuki (- 19,9 %, à 1 207 unités), le groupe Tata (+ 33,4 %, à 827 unités) et Mitsubishi (- 11,6 %, à 306 unités).

Sur les neuf premiers mois de 2019, les ventes de voitures des constructeurs français ont diminué de 1,3 %, à 944 988 unités (+ 10,8 % pour Citroën, à 178 547 unités, + 3,5 % pour DS, à 19 487 unités, – 3,3 % pour Peugeot, à 285 030 unités, + 2,6 % pour Opel, à 55 655 unités, – 6,1 % pour Renault, à 300 106 unités, – 4,3 % pour Dacia, à 103 561 unités, + 2 497 unités pour Alpine), tandis que celles des groupes étrangers ont baissé de 1,2 %, à 696 380 unités (+ 5,4 % pour Volkswagen, à 207 142 unités, + 7,2 % pour le groupe Toyota, à 80 810 unités, – 18,6 % pour FCA, à 66 445 unités, + 5,1 % pour le groupe Hyundai, à 62 259 unités, – 6,9 % pour le groupe Ford, à 58 702 unités, – 5,3 % pour BMW, à 58 404 unités, + 12,7 % pour Daimler, à 57 168 unités, – 41,3 % pour Nissan, à 31 032 unités, + 18,7 % pour Suzuki, à 24 664 unités, + 14,7 % pour Volvo Cars, à 14 909 unités, – 15 % pour le groupe Tata, à 7 900 unités, et + 60,3 % pour Mitsubishi, à 5 271 unités.

Depuis janvier, la part du diesel a continué de baisser, pour s’établir à 34,1 % des immatriculations en septembre (- 5 points). Les modèles à essence en ont profité pour monter à 58,5 % (+ 4,3 points). Les modèles électrifiés, bien que minoritaires, ont poursuivi leur percée, avec les hybrides (essence-électrique) en hausse de 0,7 point, à 5,3 %, et surtout les tout électriques, dont les volumes ont progressé de moitié, à 1,9 %.

Le CCFA a confirmé sa prévision pour 2019 d’un marché « stable », à un haut niveau de plus de 2,1 millions de véhicules. « Septembre est un très bon mois et on va clairement rattraper un peu [du retard] d’ici à la fin de l’année, car le dernier trimestre de 2018 n’était pas très bon », a commenté Christian Peugeot, président du Comité des constructeurs français d’automobiles, lors d’une conférence de presse.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE CCFA, AFP (1/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.