Fermer
France

Le marché du véhicule industriel devrait faire mieux que prévu en 2016

Le #Marché - #Véhicule industriel
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Après une chute de 13,2 % en 2014, le marché français du véhicule industriel (véhicules de plus de 5 tonnes) a repris des couleurs en 2015, enregistrant des volumes en hausse de 11 %, à 41 722 immatriculations, encore très loin toutefois du niveau d’avant-crise, lorsqu’il s’immatriculait en moyenne 53 000 véhicules par an (entre 1999 et 2008). L’Observatoire du véhicule industriel (OVI) de BNP Paribas s’attendait en début d’année 2016 à un nouveau fléchissement du marché, tablant sur un volume de 41 500 immatriculations, mais les bons résultats des 5 premiers mois de l’année (+ 18,6 %, à 19 622 unités) l’incitent aujourd’hui à revoir à la hausse ses prévisions. « Les porteurs, très dépendants de l’activité BTP, repartent très fort avec une progression de 24 % sur 5 mois. Les tracteurs (dépendant du transport routier et de la grande distribution) présentent également de bons résultats, à + 14,8 % », constate l’OVI.

On note par ailleurs, et c’est nouveau, une croissance significative pour tous les segments de carrosseries : les citernes gagnent 19,5 %, les bennes et engins de BTP 23 %, les frigorifiques 23,2 %, les plateaux 23,4 % et les fourgons 26,6 %. Le redémarrage du marché de l’occasion (+ 6 % sur les 4 premiers mois de 2016, à 17 794 unités) est en outre perçu comme un signe avant-coureur de reprises des achats VN. Enfin, « le marché du bâtiment affiche des signes encourageants depuis plusieurs semaines, tandis que le marché des travaux publics s’est stabilisé », constate l’OVI.

Sur la base de tous ces éléments, l’OVI a revu ses prévisions à la hausse, misant désormais sur 26 200 tracteurs (+ 7 %) et 18 400 porteurs (+ 8 %), soit 44 600 immatriculations (+ 7 %) en France sur l’ensemble de l’année 2016. (AUTOACTU.COM 1/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.