Fermer
International

Le marché de l’affichage tête haute dans les véhicules devrait être multiplié par quatre d’ici à 2021

Le #Etude - #Technique - #Véhicule connecté
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

D’après une récente étude prospective de Juniper Research, le marché de l’affichage tête haute dans les véhicules devrait être multiplié par quatre entre 2016 et 2021. Seize millions d’unités devraient être installées d’ici à fin 2021. Les analystes de Juniper estiment que le marché va accélérer dès l’exercice 2017, quand les constructeurs vont intégrer ces dispositifs dans des véhicules de gamme moyenne. Selon eux, un véhicule sur huit sera équipé d’un dispositif affichage tête haute en première monte en 2021.

Par ailleurs, la réalité augmentée ouvre des perspectives attrayantes pour les systèmes d’affichage tête haute, même si des contraintes de coûts et de sécurité persistent. Dès lors, ces solutions ne devraient concerner que 6 % du périmètre de marché de l’affichage tête haute en 2021. A long terme, ces technologies pourraient néanmoins remettre en question l’intégration de certaines fonctions dans la console centrale. De même, les systèmes d’affichage tête haute pourraient être concurrencés par les lunettes à réalité augmentée, notamment pour les entrées de gamme. (JOURNALAUTO.COM 12/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.