Fermer
Russie

Le marché automobile russe a chuté de 29,1 % en janvier

Le #Immatriculation - #Marché
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les ventes d’automobiles ont continué de chuter en Russie au mois de janvier, avec une baisse de 29,1 %, plus importante que prévue par les analystes. Les ventes de véhicules légers neufs se sont élevées à 81 849 unités le mois dernier, a précisé dans un communiqué l’Association of European Businesses (AEB), qui regroupe les industriels et dont les chiffres font référence.

Sur l’ensemble de l’année 2015, la baisse du marché avait été de 35,7 % et les constructeurs d’automobiles avaient annoncé en janvier s’attendre à une baisse de 4,7 % de leurs ventes en Russie pour l’année 2016. « Ce n’est pas le meilleur départ pour une année pour laquelle tous les experts s’attendent à nouveau à de mauvaises ventes », a résumé Joerg Schreiber, président du comité automobile de l’AEB, cité dans le communiqué. « L’inflation permanente, alimentée par une monnaie très faible, restera un défi majeur sur le long chemin vers une reprise du marché », a-t-il précisé, assurant toutefois que « la prolongation du programme de soutien du gouvernement au secteur automobile [était] un pas dans la bonne direction ».

Pour soutenir le marché, le gouvernement a mis en place l’an passé un programme de prime à la casse et des subventions aux crédits automobiles. Ces mesures ont été prolongées cette année et le montant alloué pourrait être augmenté à 50 milliards de roubles (600 millions d’euros). La première marque russe, Lada, contrôlée par l’Alliance Renault-Nissan, a limité les dégâts avec une baisse de 11 % de ses ventes en janvier. Suivent dans le classement Kia (- 20 %), Hyundai (-37 %), Toyota (- 15 %), Renault (- 43 %) et Nissan (- 51 %).

Les ventes de voitures sont particulièrement frappées par la crise économique actuelle, qui se traduit par une flambée des prix et une baisse du pouvoir d’achat des ménages. La chute du rouble, qui a repris de plus belle depuis la fin 2015 dans le sillage du marché pétrolier, fait grimper les prix des automobiles qui sont soit importées, soit qui nécessitent des pièces détachées importées.

En 2015, les constructeurs ont écoulé 1,6 million de véhicules légers ou utilitaires, loin du record de trois millions d’unités atteint en 2012 qui avait fait de la Russie le deuxième marché automobile d’Europe derrière l’Allemagne. (AFP 8/2/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.