Fermer
Chine

Le marché automobile chinois devrait baisser de 2 % en 2020

Analyse de presse de 14H00 - Le #CAAM - #Chine - #Electrique - #Immatriculations - #Marché
Icone de twitter
CCFA_Auto
La direction de Valeo veut négocier un accord de performance collective 👉 @Valeo_Group @LaTribune @LeParisien_Auto @Le_Figaro @Am__today @Reuters... ccfa.fr/actualites/la-…  #Emploi #Salaires #Valeo
Icone de twitter
CCFA_Auto
Le groupe Delanchy et Renault Trucks poursuivent leur collaboration 👉 @RenaultTrucksCo @Am__today @Auto21news @LaTribune... ccfa.fr/actualites/le-…  #Camions #électriques #RenaultTrucks
Icone de twitter
CCFA_Auto
Plus de la moitié des primes à la conversion déjà octroyées 👉 @GroupePSA @Groupe_Renault @Am__today @LaTribune @LeParisien_Auto @Le_Figaro... ccfa.fr/actualites/plu…  #CNPA #Prime #conversion
VOIR SUR TWITTER
Analyse
& statistiques
Antibrouillard
Derniers tweets

Les ventes de véhicules ont baissé de 8,2 % en 2019 en Chine (à un peu moins de 25,8 millions d’unités) et elles diminueront encore de 2 % en 2020, ce qui représentera la troisième année consécutive de repli pour le premier marché automobile mondial, a déclaré la CAAM (Association chinoise des constructeurs) le 13 janvier.

Le recul du marché automobile s’explique en grande partie par la baisse de la demande de voitures neuves et de véhicules utilitaires légers (- 9,6 %, à moins de 21,5 millions d’unités). Les ventes de véhicules tels que les autobus et les camions ont chuté de 1,1 %, à quelque 4,3 millions d’unités.

En raison d’une forte réduction des subventions fin juin 2019, la demande de véhicules électrifiés a plongé sur le reste de l’année. En conséquence, ce marché s’est contracté pour la première fois en 2019, les ventes totales de véhicules électriques et hybrides rechargeables ayant chuté de 4 %, pour s’établir à environ 1,2 million d’unités (environ 972 000 V.E., – 1,2 % ; environ 232 000 véhicules hybrides rechargeables, – 15 %).

Les ventes de véhicules en Chine ont entamé leur déclin en 2018 (- 2,8 %), après avoir enregistré trois décennies de croissance ininterrompue. « Nous ne sommes plus dans un stade de développement à grande vitesse. Nous devons accepter la réalité d’un modèle de développement à vitesse lente », a commenté un haut responsable de la CAAM, Shin Jianhua, lors d’une conférence de presse. « Nous avons connu une forte croissance pendant 28 années consécutives, ce qui n’est vraiment pas mal, j’espère donc que tout le monde pourra considérer le marché avec calme », a-t-il ajouté.

La forte diminution constatée en 2019 s’explique par l’instauration de nouvelles normes d’émissions polluantes et par les tensions commerciales avec les Etats-Unis, qui ont pesé sur l’ensemble de l’économie.

Les grands constructeurs d’automobiles mondiaux, qui ont réduit leur production, fermé des usines et licencié du personnel l’an dernier, restent très prudents dans leurs prévisions pour 2020. Le 13 janvier, Ford a annoncé que ses ventes en Chine avaient plongé de plus de 25 % en 2019, représentant une troisième année consécutive de baisse. GM China a de son côté fait état la semaine dernière d’une baisse de 15 % de ses ventes. Volkswagen a enregistré une baisse plus limitée de 1,1 % sur les onze premiers mois de 2019 grâce à ses véhicules de loisir, mais il s’attend à une faible croissance du marché chinois pour les cinq prochaines années.

Seuls les Japonais Toyota et Honda et l’américain Tesla, dont les berlines Model 3 ont commencé à sortir ce mois-ci d’une nouvelle usine inaugurée le 30 décembre à Shanghai, ont réussi à tirer leur épingle du jeu.

Source : REUTERS (13/1/20), AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (14/1/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES