Fermer
Allemagne

Le marché automobile allemand a progressé de 11,0 % en juillet

Analyse de presse de 14H00 - Le #Diesel - #Marché - #Occasion - #Ventes
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le marché automobile allemand a progressé de 11,0 % en juillet, avec 369 250 véhicules vendus, dont 317 848 voitures particulières (+ 12,3 %). Sur les 7 premiers mois de l’année, 2 515 865 véhicules neufs ont été vendus en Allemagne (+ 4,3 %), don 2 156 879 voitures particulières (+ 4,2 %).

En outre, 4 258 823 voitures d’occasion ont été vendues sur 7 mois (+ 4,2 %), dont 624 121 sur le seul mois de juillet (+ 1,1 %).

Le mois dernier, les voitures à essence ont représenté 62,1 % du marché allemand, avec 197 268 unités éculées (+ 24,5 %), tandis que les ventes de diesel ont reculé de 10,5 % (à 102 761 unités), pour ne plus atteindre qu’une part de marché de 32,3 %. Ainsi, les émissions moyennes de CO2 des voitures neuves vendues en Allemagne en juillet ont augmenté de 2,2 %, à 131,3 g/km.

De plus, selon une analyse à long terme du KBA (office fédéral des transports), la part de diesel sur le marché des voitures neuves a énormément varié ces 20 dernières années. La part du diesel s’établissait à 18 % en 1998, pour atteindre son pic à 48 % en 2007. Ce type de véhicule a continué à représenter près de la moitié des immatriculations entre 2012 et 2015, mais depuis le scandale Volkswagen et la crise du diesel qui en a découlé, le diesel est redescendu à son niveau le plus bas depuis 2000 (32 % des immatriculations de voitures neuves sur 7 mois).

Sur 7 mois, les constructeurs allemands ont enregistré des résultats variés, avec des hausses de 2,2 % pour Audi, de 15,1 % pour Porsche, de 22,7 % pour Smart et de 11,9 % pour Volkswagen, mais des baisses de 2,9 % pour BMW, de 4,7 % pour Mercedes et de 7,6 % pour Opel.

En outre, les marques françaises (Citroën, Dacia, DS, Peugeot et Renault) ont toutes vu leurs ventes augmenter sur le marché allemand sur la période de janvier à juillet. La marque ayant enregistré la plus forte hausse en Allemagne sur 7 mois a d’ailleurs été DS (+ 30,4 %).

Par ailleurs, la croissance du marché allemand risque de ralentir dans les mois à venir. En effet, selon un sondage réalisé par l’institut puls, un cinquième des automobilistes envisageant l’achat d’une voiture prévoient de retarder leur acquisition, en raison des inquiétudes liées au nouveau cycle de test WLTP et aux possibles interdictions de circulation pour les diesel qui risquent d’affecter des villes allemandes.

Enfin, selon Jato, sur les six premiers mois de l’année, l’Allemagne a perdu sa place de quatrième marché automobile mondial, à la faveur de l’Inde. La Chine, les Etats-Unis et le Japon forment le trio de tête.

Source : AFP (02/08/2018), AUTOMOBILWOCHE (23 et 34/08/2018), JOURNALAUTO.COM (27/08/2018), COMMUNIQUE KBA

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.