Fermer
France

Le malus devrait rapporter 10,9 % de moins que prévu cette année

Analyse de presse de 14H00 - Le #AAA DATA - #Gouvernement - #Malus
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le malus à l’immatriculation des véhicules neufs devrait générer moins d’argent en 2019 qu’escompté, selon le dernier pronostic du gouvernement. « La prévision s’établit à 550 millions d’euros, contre une prévision de 610 millions en loi de finances pour 2019. Cette baisse est liée à l’évolution du parc automobile et à la progression de la part des véhicules moins émetteurs », indique l’exécutif dans le projet de loi de finances 2020.

Les statisticiens du ministère de la Transition Ecologique expliquent un peu différemment cette baisse de 10,9 %. « En septembre 2019, les émissions moyennes de CO2 des véhicules neufs sont en baisse, à 109,5 g/km. Cela s’explique par la progression des ventes de véhicules électriques, ainsi que par la part croissante des moteurs diesel pour les SUV », notent-ils dans leur analyse mensuelle du marché automobile.

Marie-Laure Nivot, responsable « Intelligence marchés » chez AAA-Data, avait elle-aussi relevé le fait que le diesel avait connu un rebond au mois de septembre : + 7 % d’achats de véhicules neufs roulant au gazole du côté des particuliers.

La prévision de recette du malus est en revanche bien plus optimiste pour 2020. Selon la projection gouvernementale, ce sont 686 millions d’euros qui devraient être récoltés à l’immatriculation des véhicules, en progression de 24,7 %. Le seuil de déclenchement du malus sera en effet abaissé à 110 g de CO2/km dans un premier temps (contre 117 g aujourd’hui), pour ensuite monter à 138 g/km au mois de juin 2020.

Source : LARGUS.FR (10/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.