Fermer
Allemagne

Le groupe VW a réalisé un baromètre d’opinion auprès de ses salariés

Analyse de presse de 14H00 - Le #Baromètre - #Groupe Volkswagen - #Opinion - #Salariés
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Volkswagen a réalisé un baromètre d’opinion auprès de quelque 110 000 de ses salariés de toutes les marques du groupe dans environ 150 de ses sites répartis dans plus de 40 pays.

Sur les 110 000 salariés interrogés, environ 60 % ont accepté de partager leur opinion.

Ce baromètre porte notamment sur des questions de gestion, de coopération, d’intégrité et de culture d’entreprise. Il en ressort un indice d’opinion noté sur 100. Cet indice s’est légèrement amélioré, avec une moyenne à 70,8 points (contre 70,6 points en 2017).

Le baromètre d’opinion montre notamment une nette hausse du nombre de salariés estimant pouvoir travailler en toute intégrité dans leur département (+ 2,4 points).

Des améliorations ont été notées dans le domaine de la coopération (+ 1 point), de la possibilité de discuter les décisions (+ 1,9 point) et du style de gestion des supérieurs hiérarchiques directs (+ 1,7 point).

La question sur laquelle l’indice a été le plus bas concernait la façon dont est perçue le groupe Volkswagen à l’extérieur (avec 55 points), tandis que l’indice le plus élevé a été enregistré à la question de savoir si Volkswagen restait un employeur attrayant (85 points).

Selon Herbert Diess, président du groupe Volkswagen, les résultats de ce baromètre d’opinion est un signal positif pour l’entreprise et reflète le changement de culture d’entreprise initié à la suite du scandale des moteurs truqués.

Source : AUTOMOBILWOCHE (10/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.