Fermer
France

Le Groupe Volkswagen France veut consolider ses ventes et sa part de marché en 2017

Le #Entretien - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Dans un entretien accordé à AUTOACTU.COM (3/1/17), le président de Groupe Volkswagen France Jacques Rivoal indique que l’année 2016 s’est très bien terminée. « Nous avons eu un second semestre qui est encourageant. Pour l’ensemble du groupe, la pénétration a été de 12,3 % au premier semestre et nous avons progressé de 1 point au second semestre avec 13,3 %, pour finir l’année à 12,8 % », précise-t-il. En 2017, « nous aurons une actualité surtout sur Volkswagen avec la nouvelle Golf et ses déclinaisons, une nouvelle grande berline Arteon dans l’esprit de la CC, le Tiguan long, un petit SUV T-Rock et une toute nouvelle Polo prévue sur le second semestre. Cette grosse actualité produit laisse penser que nous aurons de bons résultats. Pour Audi nous aurons la montée en puissance du Q5, la première année pleine du Q2, la TT RS, l’A5 cabriolet et sportback et l’A8. Seat aura l’Ateca en année pleine et les premières commandes sont très encourageantes. Nous aurons également un petit SUV, Arona, la nouvelle Ibiza et le facelift de la León. Skoda aura le facelift de l’Octavia, le nouveau Yeti, le face lift de la Citigo et le Kodiak en mars », détaille-t-il.

En 2017, « sans donner de chiffre, nous voulons faire a minima les volumes de 2016 dans un marché que l’on voit légèrement supérieur à + 2 % », annonce le dirigeant. « On voit bien que c’est l’actualité produit qui stimule le renouvellement. On ne peut pas se permettre de laisser vieillir nos gammes. Disons que nous avons une ambition raisonnable. Quand les deux leaders du marché affichent des ambitions de croissance, cela devient compliqué pour les autres. Nous voyons bien que le marché est tactique et nous ne voulons pas faire n’importe quoi. Les ventes aux entreprises sont coûteuses. Le trait commun de notre actualité produit est l’offensive SUV dans toutes les marques », souligne-t-il.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.