Fermer
Inde

Le groupe Tata poursuit en justice son ex-président

Le #Dirigeant - #Tata Motors
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le conglomérat indien Tata a décidé de poursuivre en justice son président évincé Cyrus Mistry, qu’il accuse d’avoir trahi sa confiance. Dans l’âpre conflit qui l’oppose à son ancien président, Tata Sons, la holding familiale, a accusé M. Mistry, dans un document adressé à ses avocats, d’avoir causé « un préjudice irréparable » à la compagnie en rendant publics des documents sensibles.

Selon l’accusation, Tata affirme que son ancien président a agi de manière irresponsable en fournissant des informations financières confidentielles et les minutes des réunions des conseils d’administration. « En transmettant des informations confidentielles et sensibles auxquelles vous avez eu accès du fait de vos fonctions de directeur de Tata Sons à des compagnies détenues et contrôlées par votre famille… vous avez agi en violation de vos obligations de confidentialité à l’égard de Tata Sons… », indique Tata. Tata a annoncé vouloir poursuivre « par tous les moyens légaux » M. Mistry.

Toutefois, ni Tata Sons, ni M. Mistry n’ont commenté ces informations. M. Mistry avait été évincé de son poste de président de Tata sons en octobre. (AFP 27/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.