Fermer
France

Le groupe Renault présente trois modèles phares au Salon de Francfort

Le #Dacia - #Modèle - #Renault - #Salon
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Renault et Dacia avaient à cœur de démarrer le Salon de Francfort en présentant trois modèles différents. Si la marque roumaine a dévoilé la nouvelle génération de son iconique Duster, le losange, de son côté, a sorti les muscles avec la nouvelle Mégane RS et imagine le futur avec la voiture-concept Symbioz.

Deuxième modèle de la gamme derrière la Sandero, avec des ventes toujours aussi spectaculaires (36 428 VN en 2016 et 25 000 VN depuis le début de 2017), et ce malgré une fin de cycle, le Duster reste un véritable phénomène sur le segment des SUV. Pour continuer à surfer sur le succès, Dacia n’a pas attendu avant de renouveler son best-seller et c’est à Francfort que la filiale du groupe Renault a présenté la nouvelle mouture de son véhicule de loisir. « Avec le nouveau Duster, nous nous sommes appuyés sur les atouts de son prédécesseur pour offrir encore plus à nos clients, à un prix toujours aussi imbattable », a expliqué à Francfort Jean-Christophe Kugler, directeur de la région Europe pour le groupe Renault. « Nous avons soigné les fondamentaux et toutes les prestations que nous avons ajoutées servent à faciliter la vie au quotidien », a-t-il ajouté.

De son côté, Renault a présenté la Mégane RS de troisième génération. Cette dernière se révèle être la plus puissante de son histoire avec un nouveau moteur turbocompressé à injection directe. Cet organe à 4 cylindres de 1,8 litre (1 798 cm3) développe 280 ch à 6000tr/min et 390Nm de couple. La nouvelle Mégane RS est par ailleurs dotée du système 4Control à quatre roues directrices, une première mondiale sur le segment.

Enfin, à côté de l’aspect sportif, le losange est revenu à son principe des « voitures à vivre » avec un prototype qui allie la voiture à l’habitation « en parfaite harmonie ». Le Symbioz présente plusieurs scénarios qui mettent en scène le véhicule dans son environnement du quotidien. « La façon dont nous utilisons nos véhicules est en train d’évoluer. D’ores et déjà, une voiture n’est pas qu’un moyen de se déplacer d’un point A à un point B. La voiture devient un espace interactif et personnalisé, qui connecte les occupants aux autres véhicules, aux personnes et aux objets qui les entourent », a notamment expliqué Thierry Bolloré, directeur délégué à la compétitivité du groupe Renault. « A l’horizon 2030, nous imaginons de nouveaux scénarios dans lesquels un usage plus efficient de l’énergie, la connectivité et les possibilités de conduite autonome amélioreront notre façon de vivre et de nous déplacer », a-t-il ajouté.

Au-delà de cette idée novatrice, un démonstrateur électrique, autonome et connecté rendra réels de nombreux éléments de Symbioz. Ce démonstrateur intègre notamment la vision de la marque à moyen terme avant 2023 et préfigure des technologies Renault que les clients pourraient retrouver dans leur véhicule dans un futur proche. Cela inclut une version évoluée de la technologie Multi-sense, qui adapte déjà l’ambiance et l’expérience de conduite à l’humeur du conducteur sur les Mégane, Scénic, Talisman et Espace. Le démonstrateur présentera des fonctionnalités empruntées à Easy Connect, des solutions Renault de services de mobilité et connectés de nouvelle génération, et présentera la technologie de conduite autonome de Renault qui sera progressivement déployée dans la gamme sous l’appellation Easy Drive. (JOURNALAUTO.COM 12/9/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.