Fermer
France

Le groupe Renault poursuit sa croissance au troisième trimestre

Le #Renault - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Renault a publié jeudi un chiffre d’affaires en hausse de 9,4 % pour le troisième trimestre, à 9,34 milliards d’euros, profitant de la vigueur du marché européen et limitant l’effritement de son activité dans des zones en crise.

Ce résultat a été obtenu grâce à une progression de 10,2 % de l’activité de la division automobile, soutenue « par les ventes aux partenaires », a indiqué Renault dans un communiqué. Renault assemble en effet des véhicules dans ses usines pour ses partenaires Nissan et Daimler, ou encore General Motors pour les utilitaires, en attendant Fiat en 2016.

« Nos relations commerciales avec nos partenaires restent un pilier solide de la croissance de notre activité », contribuant à plus de la moitié (5,2 %) de la croissance de la division automobile, a commenté le directeur financier de Renault, Dominique Thormann.

En Europe, dans un marché toujours fortement orienté à la hausse (+ 9,8 %), le groupe Renault enregistre une progression de 6,5 % de ses immatriculations. La part de marché affiche une baisse de 0,3 point à 9,0 %. Le Groupe affiche de fortes hausses de ses immatriculations dans la très grande majorité des pays de la région. A noter tout particulièrement, la bonne performance au Royaume-Uni (+ 22,3 %), aux Pays-Bas (+ 21,7 %), en Espagne (+ 16,2 %), au Portugal (+ 21,1 %) ou encore en Pologne (+ 25,4 %).

En Amérique latine, deuxième zone en volume pour le groupe, Renault voit ses ventes se replier de 5,3 % à 97 000 unités. De même, dans la région Eurasie, tirée à la baisse par l’implosion du marché russe, Renault a réussi à tirer parti du rebond de la Turquie. Alors que le marché automobile dans cette zone recule globalement de 13,9 %, le groupe a vu ses immatriculations baisser de seulement 1,2 %.

En Asie-Pacifique, Renault a enregistré un recul de 11,2 % de ses immatriculations à 27 000 unités. Renault a rappelé que l’entreprise allait lancer début 2016 la production de véhicules en Chine.

L’autre division de Renault, le financement des ventes, a réalisé un chiffre d’affaires de 534 millions d’euros au troisième trimestre (- 2,2 %) baisse justifiée par le repli des taux d’intérêts en Europe malgré une hausse de 15,2% du nombre de nouveaux contrats de financement.

Sur neuf mois, le chiffre d’affaires de Renault a crû de 11,2 % par rapport à la même période de 2014, à 31,53 milliards d’euros.

Tout en mettant en garde contre les marchés émergents qui « devraient demeurer adverses et volatiles au quatrième trimestre », Renault a confirmé jeudi ses objectifs pour l’année en cours : « augmenter les immatriculations et le chiffre d’affaires du groupe (à taux de change constants), améliorer la marge opérationnelle du groupe et de l’automobile(et) générer un free cash-flow (trésorerie libre) opérationnel de l’automobile positif ». (COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT, AFP 29/10/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.