Fermer
France

Le groupe Renault crée Renault M.A.I. pour accélérer son développement dans les nouvelles mobilités

Analyse de presse de 14H00 - Le #Mobilité - #Renault
Icone de twitter
UTACCERAM Icone de retweet
RT @UTACCERAM: Malgré la période de confinement, UTAC CERAM poursuit sa politique de croissance ambitieuse Nous maintenons nos
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: On we talk about MotorsportsWinking face and particularly Did you know that most of our @RenaultF1Team #Fridays #F1
Icone de twitter
GroupePSA Icone de retweet
RT @GroupePSA: Le 2019 du est en ligne ! Pour la 5ème année consécutive, le Groupe reçoit le niveau « Advanced » #RapportRSE #GroupePSA
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

Afin d’anticiper et d’accompagner les transformations profondes des modes de vie et de consommation, le groupe Renault s’est engagé depuis quatre ans dans le développement de nouveaux services de mobilité partagée – avec ou sans chauffeur (Renault Mobility, Zity à Madrid, Moov’in.Paris, Marcel) – et a réalisé des acquisitions ainsi que des prises de participation très ciblées dans diverses start-ups (Karhoo, Yuso, Como, iCabbi, Glide). Aujourd’hui le constructeur accélère et crée Renault M.A.I. (Mobility As an Industry), filiale d’activité exclusivement dédiée aux nouvelles mobilités. Réunir l’ensemble des activités mobilités du groupe au sein d’une même entité permettra de créer des synergies, de simplifier la chaîne de décision, de clarifier les offres existantes et d’en créer de nouvelles.

Renault M.A.I. sera aussi un moyen de fédérer d’autres acteurs autour de ces enjeux par des partenariats stratégiques et ambitieux. Renault M.A.I. se veut ainsi le partenaire privilégié des villes, des autorités régulatrices et des opérateurs de transports, mais aussi d’entreprises d’autres secteurs, pour favoriser des mobilités partagées au service des consommateurs et en mesure de répondre aux enjeux environnementaux. L’ambition est d’inventer de nouvelles mobilités non seulement en milieu urbain, mais dans l’ensemble des territoires, au profit des espaces périurbains et en faveur du désenclavement des zones rurales en France et dans le monde. En effet, d’ici à 2050, près de 70 % de la population mondiale vivra en milieu urbain, contre 55 % aujourd’hui, ce qui représentera 2,5 milliards de citadins supplémentaires. Cette perspective donne la mesure des défis immenses qui se présentent tant en matière de qualité de vie, d’habitat, de transports et de santé dans les villes, que d’accessibilité à ces nouvelles mobilités hors des villes.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (9/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES