Fermer
France

Le groupe Renault annonce ses résultats trimestriels

Analyse de presse de 14H00 - Le #Avtovaz - #Renault - #Résultats financiers
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe Renault a vendu 852 198 véhicules au troisième trimestre de 2019, en baisse de 4,4 %, dans un marché mondial en recul de 3,2 % ; hors Iran, la baisse aurait été de 1,8 %, dans un marché en baisse de 2,3 %. Son chiffre d’affaires s’est élevé à 11,3 milliards d’euros de juillet à septembre (- 1,6 %) ; à taux de change et périmètre constants, la baisse aurait été de 1,4 %. Sur neuf mois, le chiffre d’affaires du groupe a atteint 39,3 milliards d’euros (- 5,1 %).

Le chiffre d’affaires de l’Automobile hors AvtoVAZ s’est établi à 9,7 milliards d’euros au troisième trimestre, en repli de 3,9 %. Les ventes aux partenaires ont eu un impact de 5,5 points sur le chiffre d’affaires, en raison de la baisse de la production pour Nissan et Daimler, de la fermeture du marché iranien depuis août 2018 et du déclin de la demande de moteurs diesel en Europe.

Le Financement des ventes (RCI Banque) a représenté un chiffre d’affaires trimestriel de 843 millions d’euros, en hausse de 5,4 %. Le nombre de nouveaux contrats de financement a baissé de 0,8 %, notamment à cause d’une moindre activité en Argentine et en Turquie. L’actif productif moyen a progressé de 5,1 % à 47,6 milliards d’euros.

La contribution d’AvtoVAZ au chiffre d’affaires du groupe de juillet à septembre s’est établie à 791 millions d’euros, en hausse de 26,2 %, après prise en compte d’un effet change positif de 59 millions d’euros. A taux de change comparable, le chiffre d’affaires aurait augmenté de 16,7 %.

En Europe, le groupe Renault a enregistré une baisse de ses ventes trimestrielles de 3,4 %, dans un marché en hausse de 2,4 %. Cette baisse s’explique partiellement par une base de comparaison élevée liée à l’introduction du WLTP pour les véhicules particuliers en septembre 2018 et par l’attente de la pleine disponibilité de nouvelle Clio en Europe.

Dans les régions hors d’Europe, dans un marché qui a décru de 6,2 %, le constructeur a enregistré des ventes en baisse de 5,4 %, notamment en raison de la baisse des marchés en Turquie (- 21,7 %), en Argentine (- 30 %), et de l’arrêt des ventes en Iran à partir d’août 2018 (23 649 véhicules vendus sur le troisième trimestre de 2018). Hors Iran, les ventes auraient été en baisse de 0,3 %.

En Eurasie, la part de marché a progressé de 1,8 point. Les ventes du groupe sont en hausse de 5,1 % en dépit de la chute du marché turc. Le volume de ventes a augmenté en Russie (+ 6,1 %), dans un marché en baisse de 1,2 %, grâce notamment au lancement de l’Arkana et au succès des modèles de Lada.

Dans la zone Amériques, la part de marché a progressé de 0,2 point. Le Brésil a vu ses volumes croître de 5,6 %, mais l’Argentine a enregistré une baisse de 37,7 %.

En Afrique Moyen-Orient Inde Pacifique, en excluant l’Iran, la part de marché du groupe Renault a augmenté de 0,1 point au troisième trimestre. Les volumes de ventes dans la région ont souffert de la baisse de ses principaux marchés. En Inde, la part de marché a progressé de 0,5 point, grâce au lancement réussi du Triber ; les ventes sont en baisse de 7,8 % sur un marché en chute de 27,4 %. Le succès du QM6 se fait ressentir en Corée du sud, où Renault enregistre une hausse de 11,5 % de ses ventes dans un marché en baisse de 1,7 %.

Dans la région Chine, les volumes du groupe Renault ont reculé de 15,5 % sur un marché en diminution de 5 %, en attendant le lancement du nouveau Captur et de la citadine électrique City K-ZE.

En 2019, Renault estime que le marché automobile mondial devrait connaître une baisse de l’ordre de 4 % (contre une baisse de l’ordre de 3 % prévue précédemment). Le marché européen devrait connaître une variation de 0 % à – 1 % (contre stable précédemment). Le marché russe devrait connaître une baisse de l’ordre de 3 % (contre de – 2 % à – 3 % précédemment). Enfin, le marché brésilien devrait progresser d’environ 7 % (contre une hausse de l’ordre de 8 % précédemment).

Sur l’ensemble de 2019, le chiffre d’affaires du groupe Renault devrait diminuer de 3 % à 4 % et sa marge opérationnelle devrait être de l’ordre de 5 %. Le free cash-flow (flux de trésorerie) opérationnel de l’automobile devrait être positif au second semestre, mais peut-être pas sur l’année.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (25/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.