Fermer
France

Le groupe Renault a maintenu sa part de marché au 1er semestre dans un marché mondial en forte baisse

Analyse de presse de 14H00 - Le #Prévisions - #Renault - #Résultats commerciaux
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les ventes mondiales du groupe Renault ont baissé de 6,7 % au premier semestre de 2019, à 1 938 579 unités, dans un marché mondial en recul de 7,1 %. Mais le directeur commercial Olivier Murguet se montre confiant et table sur un rebond pour la deuxième partie de l’année. « Sur le second semestre, on devrait être en légère progression sur les volumes par rapport à l’an dernier sous l’effet de nos lancements produits », a-t-il déclaré lors d’une conférence téléphonique avec des journalistes.

Les ventes sont restées stables en Europe, dans un marché en baisse de 2,5 %. Les véhicules du segment B ont confirmé leur succès (Clio, Captur, Sandero), de même que le nouveau Duster. La Clio est restée le deuxième véhicule le plus vendu en Europe et le Captur est demeuré le premier véhicule métis de sa catégorie. Les ventes de véhicules utilitaires ont aussi contribué aux bons résultats dans la région, avec un volume en hausse de 7,5 %, sur un marché européen des VU en hausse de 3,7 %. La marque Dacia a enregistré un nouveau record de ventes en Europe avec 311 024 véhicules vendus (+ 10,6 %), pour une part de marché record de 3,3 % (+ 0,4 point).

Sur le segment des véhicules électriques, les ventes de la marque Renault dans le monde ont progressé de 42,9 % (à plus de 30 600 unités). En Europe, la Zoé a vu ses volumes croître de 44,4 % (à 25 041 unités) et le Kangoo Z.E. de 30,7 % (à 4 653 unités). Au second semestre, en Chine, le groupe lancera le Renault City K-ZE et accélérera son offensive dans les véhicules électriques en investissant dans JMEV, cinquième constructeur de véhicules électriques dans le pays.

En dehors de l’Europe, le groupe Renault a subi la baisse des marchés en Turquie (- 44,8 %) et en Argentine (- 50,2 %), ainsi que l’arrêt des ventes en Iran à partir d’août 2018 (Renault y avait vendu 77 698 véhicules au 1er semestre de 2018).

En Russie, deuxième pays du groupe en volume de ventes, Renault est resté leader avec une part de marché de 28,8 %, en hausse de 0,45 point. Les ventes ont baissé de 0,9 %, sur un marché en baisse de 2,4 %. Lada a enregistré une hausse de 2,5 %, à 174 186 véhicules vendus, avec une part de marché de 21 % (+ 1 point). Les volumes de la marque au losange ont diminué de 9,1 %, à 64 431 unités, en attendant la commercialisation de l’Arkana au second semestre.

Au Brésil, les ventes du groupe ont bondi de 20,2 %, à 112 821 unités (représentant une part de marché de 9,1 %, en hausse de 0,7 point), sur un marché en hausse de 10,5 %.

En Afrique, le groupe a renforcé son leadership avec une pénétration de 19,3 %, à près de 110 000 véhicules vendus, grâce notamment à sa performance au Maroc, en Afrique du Sud et en Egypte.

En Inde, en attendant la commercialisation au second semestre du Triber, la part de marché du groupe Renault s’est stabilisée à 2,1 % au second trimestre.

En Chine, les volumes du groupe ont diminué de 23,7 %, sur un marché en baisse de 12,7 %, dans l’attente du lancement au second semestre de de la nouvelle citadine électrique Renault City K-ZE.

Sur l’ensemble de 2019, Renault estime que le marché mondial devrait diminuer. Le marché européen est attendu stable (hors Brexit dur), le marché russe devrait baisser de 2 % à 3 % et le marché brésilien devrait progresser autour de 8 %.

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE RENAULT (16/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.