Fermer
France

Le Groupe PSA renforce ses positions dans les véhicules utilitaires

Le #PSA Peugeot Citroën - #Utilitaire
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En 2016, les ventes de véhicules utilitaires ont représenté plus du quart des volumes totaux du Groupe PSA en Europe. Le constructeur en a écoulé environ 550 000, contre 513 000 l’année précédente. Un apport bienvenu dans un contexte de ventes atones , qui « représente un gain de 10 % en chiffre d’affaires » en un an, souligne Philippe Narbeburu, directeur de la division Véhicule utilitaire créée début 2016 par le président du groupe Carlos Tavares. L’objectif est de « défendre notre position de leader en Europe », explique M. Narbeburu, qui a pour mission de tripler les ventes hors du Vieux Continent d’ici à 2021. Pour l’instant, le Groupe PSA, qui affichait une part de marché de 18,9 % sur l’ensemble de l’année 2016, a vu ses ventes grimper à 21,3 % des volumes en février. « On veut chasser les 20 % sur l’année. La discipline est exigeante, les clients font des achats peu sentimentaux, mais le marché est porteur et nous avons le nouveau Jumpy et le nouvel Expert en magasin », confie le responsable.

M. Narbeburu peut compter sur l’arrivée de fourgons pour particuliers fabriqués à Sevelnord, près de Valenciennes (Nord), les Peugeot Traveller et Citroën Space Tourer. « C’est un nouveau territoire pour nous », souligne-t-il. Dans son viseur, les familles nombreuses ou les professionnels du transport de personnes.

Le Groupe PSA doit aussi défricher d’autres contrées – les marchés internationaux. Au-delà du Maghreb et de l’Afrique, il y a la Chine, l’Asie du sud-est et l’Amérique latine. « On veut se développer avec des industrialisations locales », précise le dirigeant, qui doit faire passer les ventes non européennes de 100 000 à 300 000 unités en cinq ans. Pour ce faire, le constructeur compte notamment lancer à partir de 2018 un pick-up, afin de compléter son offre dans les régions friandes de ce type d’engins. Le groupe va par ailleurs établir des ateliers de montage final pour véhicules utilitaires en Uruguay et en Tunisie. « Dans notre histoire, les utilitaires ont toujours été très importants pour s’implanter dans un pays », rappelle Jean-Philippe Imparato, directeur général de Peugeot. (ECHOS 28/3/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.