Fermer
France

Le Groupe PSA peine à recruter des intérimaires pour l’usine de Sochaux

Le #Emploi - #PSA Peugeot Citroën - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Groupe PSA peine à recruter 1 000 intérimaires nécessaires au démarrage d’une équipe de week-end début septembre sur son site de Sochaux (Doubs), une situation inédite pour le constructeur, a-t-on appris le 11 juillet auprès la direction de PSA-Sochaux. L’usine recherchait encore mardi 500 salariés en intérim afin de constituer sa nouvelle équipe de travail VSD (vendredi, samedi, dimanche), alors qu’elle espérait boucler autour de la mi-juillet ce recrutement qui porte sur 1 000 personnes, a indiqué son porte-parole à l’AFP (11/7/17).

Le déficit se concentre sur les 900 postes d’opérateurs, car le recrutement de 100 candidats plus qualifiés (conducteurs d’installation, encadrants d’équipes, etc.) a « bien fonctionné », a relevé le porte-parole. Cette situation est inédite pour le site automobile, habitué à trouver sans problème particulier ses intérimaires. Elle intervient malgré une « mobilisation sans précédent » de Pôle Emploi, des agences d’intérim, du site de PSA lui-même (campagnes d’affichage, messages par milliers sur les réseaux sociaux) et de la préfecture du Doubs sous forme d’envoi de courriers aux mairies, a indiqué la direction.

La nouvelle équipe de week-end doit permettre de fabriquer 2 000 véhicules de plus chaque jour, des Peugeot 3008 et le nouvel Opel Grandland. Ses intérimaires seront rémunérés au tarif de 35 heures pour 28 heures hebdomadaires travaillées, soit 1 980 euros bruts. (AFP 11/7/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.