Fermer
France

Le Groupe PSA évoque ses projets en matière de dépollution

Analyse de presse de 14H00 - Le #Emissions - #Groupe PSA
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Alors que le Parlement européen a de nouveau confirmé l’objectif d’émissions de CO2 d’ici à 2030 (- 37,5 % par rapport à 2021), le Groupe PSA a fait le point sur quelques-uns de ses projets en matière de dépollution. Il a fait savoir que « la moyenne des émissions de CO2 du groupe dans le monde en 2018 [était] restée stable comparée à 2017, malgré l’intégration d’Opel Vauxhall », car « les améliorations réalisées sur l’ensemble des régions [avaient] permis de compenser la dégradation de la situation en Europe, due à la baisse des ventes des véhicules diesel, à la montée en gamme et à l’intégration d’Opel Vauxhall ».

Afin de parvenir à atteindre les objectifs assignés, PSA a fait le choix de l’hybridation et de l’électrification totale de ses modèles.
Ainsi, « le groupe s’engage à commercialiser huit véhicules hybrides rechargeables et sept véhicules électriques entre 2019 et 2021 », explique le constructeur. 2019 verra donc l’arrivée en concession d’un DS 7 Crossback hybride rechargeable à essence, qui précèdera les Peugeot 508, 3008, Opel Granland X et le Citroën C5 Aircross. PSA promet des véhicules « déclinés en 2 et 4 roues motrices, offrant une puissance cumulée jusqu’à 300 chevaux » et qui permettront d’atteindre « 50 km en mode 100 % électrique ». PSA s’engage en outre sur des émissions moyennes « inférieures à 49 g ». Une offre électrique devrait par ailleurs être disponible dès cette année, avec l’arrivée de la DS 3 Crossback E-Tense.

Les oxydes d’azote (NOx) et autres particules fines seront traités d’une autre manière par PSA. Pour les NOx, le groupe va continuer d’équiper ses véhicules diesel d’un post-traitement SCR des gaz d’échappement. Le taux d’équipement a été de 83 % sur les modèles diesel du groupe en 2018.

La lutte contre les particules fines passe quant à elle par un équipement en filtre à particules, que ce soit sur les véhicules diesel comme sur les modèles à essence. Le Groupe PSA précise qu’en 2018, « les véhicules essence à injection directe équipés de filtres à particules ont représenté 33,1 % des ventes de véhicules essence à injection directe » et qu’un nouveau filtre encore plus performant « sera disponible dès 2019 sur certains véhicules à moteur essence 1,2 l et PHEV ».

Source : LARGUS.FR (28/3/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.