Fermer
France

Le Groupe PSA conservera une part significative de véhicules diesel tout en offrant des motorisations hybrides et électriques

Le #Diesel - #Electrique - #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Pour atteindre son objectif de 91 g de CO2 par km en 2025 sur la moyenne de sa flotte, le Groupe PSA devra conserver une part significative de véhicules diesel tout en offrant des motorisations hybrides et électriques, indique Gilles Le Borgne, directeur R&D du constructeur.

La généralisation de la technologie SCR sur toute sa gamme de moteurs diesel depuis la norme Euro-6 permet au Groupe PSA d’aborder sereinement la sévérisation des prochaines échéances. « J’étais directeur des plateformes quand cette décision a été prise et ce n’était pas évident, mais cela nous donne aujourd’hui un coup d’avance. L’investissement est déjà fait et nous travaillons sur la deuxième génération pour baisser les coûts. Nous avons une courbe d’expérience qui fait que nous nous améliorons », explique le dirigeant. « La prochaine génération de diesel sera au pire au même prix et beaucoup moins consommante », ajoute-t-il. Si l’offre diesel n’existe plus sur les véhicules du segment A (Peugeot 108 et Citroën C1), elle sera toujours proposée sur les prochaines générations de véhicules du segment B du groupe.

L’offre s’étoffera avec l’hybride rechargeable (PHEV) à partir de 2019 selon la « roadmap » officielle et à l’électrique à partir de 2021. Contrairement à certains de ses concurrents et notamment Volkswagen, qui a annoncé 25 % de ses ventes en véhicules 100 % électrique en 2025, le groupe ne donne pas d’objectif de volume pour ces deux technologies. « L’’univers est mouvant. Il y a une tendance à l’électrification avec des contraintes d’accès aux centres villes et il y a beaucoup de débats sur le niveau de ventes de ces motorisations, mais personne ne sait ce qu’il sera », souligne M. Le Borgne.

Face à cette incertitude sur les niveaux de ventes des véhicules électriques, le Groupe PSA a choisi de les intégrer à sa gamme classique et il n’y aura pas de véhicule électrique spécifique dans les gammes de Peugeot, Citroën et DS, indique par ailleurs le directeur. « Ces chaînes de traction équiperont des voitures classiques. Nous ne ferrons pas de voitures spécifiques. Nous aurons les versions à essence, diesel, PHEV ou électriques sur les mêmes chaîne de production », précise-t-il. « Nous voulons garder la flexibilité sur le mix énergie et nous adapter à ce que veulent les clients », ajoute-t-il. (AUTOACTU.COM 30/9/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.