Fermer
Iran

Le Groupe PSA conclut un nouvel accord avec l’Iran pour y produire des Citroën

Le #Citroën - #PSA Peugeot Citroën
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Groupe PSA a annoncé le 21 juillet avoir signé un accord pour réintroduire sa marque Citroën dans le pays, un mois après la confirmation du retour de Peugeot dans la foulée de la levée des sanctions internationales. Une coentreprise détenue à égalité entre Groupe PSA et la société Saipa « investira plus de 300 millions d’euros en capacités industrielles et en recherche et développement au cours des cinq prochaines années », a précisé le constructeur français dans un communiqué. L’accord, signé à Téhéran, « pose les bases d’un partenariat stratégique entre les deux entreprises. Il couvrira l’ensemble de la chaîne de valeur, de la conception à la commercialisation des véhicules », a-t-il souligné.

Ces véhicules « seront produits sur le site de Kashan, dont le Groupe PSA deviendra propriétaire à hauteur de 50 % », a-t-il encore précisé. Kashan est située à 200 km au sud de Téhéran. « L’accord s’accompagne d’un transfert de technologies et d’un haut niveau de contenu local. Il entrera en vigueur après la signature de l’accord définitif, envisagée fin 2016 », d’après le Groupe PSA, qui estime que « les premiers véhicules Citroën sortiront des lignes de production de l’usine de Kashan en 2018 ».

L’accord cadre paraphé jeudi « est la troisième brique de notre stratégie pour l’Iran » après le retour de Peugeot et l’introduction de la marque de luxe DS avec un partenaire commercial local, s’est félicité le directeur du Groupe PSA pour la zone Afrique-Moyen-Orient, Jean-Christophe Quémard. « Nous avons prévu de lancer trois véhicules » dans le cadre de cet accord, et ces derniers ont vocation à être également exportés dans la région Moyen-Orient et Afrique, a-t-il précisé lors d’une conférence téléphonique depuis Téhéran. Le Groupe PSA envisage pour l’usine de Kashan un rythme de production annuel de 150 000 unités à l’horizon 2021. (COMMUNIQUE DE PRESSE GROUPE PSA, AFP 21/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.