Fermer
France

Le Groupe PSA compte développer Free2Move

Analyse de presse de 14H00 - Le #Autopartage - #Free2Move - #Groupe PSA - #Mobilité
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En marge du lancement de Free2Move Paris, Christian Séré-Annichini, responsable du service de mobilité du Groupe PSA, explique comment il compte développer la marque dans les rues de la capitale et atteindre la nécessaire profitabilité. « Il n’y a pas encore de plan public de montée en charge. Avec 550 véhicules, nous estimons que notre service a déjà une bonne taille. Il n’y a pas beaucoup d’équivalents dans le monde. Nous augmenterons le volume et le scope géographique, bien sûr, car nous avons engagé des discussions avec les communes limitrophes et des syndicats qui représentent des communautés de communes. Les premières semaines d’exploitation aideront à convaincre nos interlocuteurs que le système a bien évolué depuis Autolib’. En province, le modèle économique sera plus difficile à mettre en œuvre puisque, pour le moment, nous sommes adaptés à des villes de plusieurs millions d’habitants. Il faut comprendre que nous avons une vision mondiale car le phénomène du changement de rapport à l’automobile est mondial, même si les Etats-Unis sont un peu en retard sur la question », indique-t-il.

« A Madrid, les véhicules sont utilisés dix-huit minutes en moyenne par session. Nous aurons besoin de temps pour tirer des conclusions à Paris, mais nous pensons avoir des moyennes similaires, sinon légèrement plus hautes compte-tenu du niveau de congestion », prévoit M. Séré-Annichini. « Nous regardons toutes les mobilités, conformément à ce que prévoit le plan Push-to-pass. Reste à maîtriser les modèles économiques et, dans certaines situations, nous arbitrerons entre opération en propre et agrégation de service dans notre plateforme. A Paris et à Madrid, nous avons des scooters partagés dans Free2Move, comme à Washington nous avons ajouté les e-trottinettes de Lime et Bird », ajoute-t-il.

Source : JOURNALAUTO.COM (3/12/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.