Fermer
France

Le gouvernement valide le prêt garanti de 5 milliards d’euros pour aider Renault

Analyse de presse de 14H00 - Le #Gouvernement - #Jean-Dominique Senard - #Prêt - #Renault
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le gouvernement français a validé le 2 juin un prêt garanti de 5 milliards d’euros pour aider Renault à surmonter la crise du coronavirus. « Nous avons demandé à Renault de préserver l’emploi et les capacités industrielles à Maubeuge au-delà de 2023, et nous avons obtenu un accord sur ce sujet », s’est félicité le ministre de l’Economie Bruno Le Maire. « Je signerai à la suite de cet accord le prêt garanti par l’Etat de 5 milliards d’euros. Renault perd de l’argent chaque mois, […] des centaines de millions d’euros […]. L’enjeu aujourd’hui, c’est la survie », a-t-il ajouté.

« C’est une bonne nouvelle. L’Etat nous soutient et j’en suis très reconnaissant », a réagi le président de Renault Jean-Dominique Senard sur France Info. Ce prêt bancaire garanti, « si nous l’utilisons, sera remboursé par Renault. Nous nous ferons un point d’honneur à ce qu’aucun euro du contribuable ne soit utilisé pour Renault », a-t-il souligné.

M. Senard a également rappelé que le plan annoncé par Renault vendredi dernier n’était pas lié à la pandémie de Covid-19, mais qu’il était prévu avant la crise pour rationaliser un outil de production devenu surdimensionné. Dans le cadre de ce plan d’économies de 2 milliards d’euros, le groupe au losange envisage notamment de transférer la production des utilitaires électriques Kangoo de l’usine de Maubeuge (1 700 salariés, 2 100 avec les intérimaires) vers celle de Douai. Mais aucune décision ne sera prise sur des transferts d’activité tant qu’un projet d’avenir pour le site n’aura pas été approuvé, a indiqué Bercy, en annonçant un démarrage des discussions la semaine prochaine. Une nouvelle réunion est par ailleurs prévue en septembre « pour faire le point », a-t-on précisé de même source.

Source : AFP (2/6/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.