Fermer
France

Le gouvernement se prépare à ressusciter la taxe carbone

Analyse de presse de 14H00 - Le #Gouvernement - #Taxe
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Président de la République Emmanuel Macron a ouvert la porte à l’instauration d’une taxe carbone « flottante », évoluant en fonction des cours du baril. L’option est poussée par François de Rugy, ministre de l’Environnement, mais présente des obstacles techniques.

De fait, la taxe « flottante » évoquée par le chef de l’Etat est à l’étude au sein de l’exécutif, même si ses modalités présentent de nombreuses difficultés techniques et juridiques. Emmanuel Macron a réfuté l’idée de « revenir à la même trajectoire de taxe carbone que celle qui existait précédemment », mais il a ouvert la porte à « une taxation qui varie en fonction des cours mondiaux », qui permettrait de « garantir à nos concitoyens que, quand les prix montent, on prend un peu moins de fiscalité ».

Cette perspective est soutenue par le ministre de l’Environnement, François de Rugy, qui a expliqué que « la taxe carbone est en débat ». « On ne peut pas dire, d’un côté, qu’il faut dépenser davantage pour la transition écologique et, de l’autre, que tout ce qui est recette, on l’abandonne », a souligné le ministre sur France Inter. François de Rugy a évoqué l’idée de moduler « le rythme d’augmentation de la taxe ».

Source : LES ECHOS (28/2/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.