Fermer
France

Le gouvernement renonce au plafond de 40 000 euros pour le bonus des véhicules électriques

Le #Bonus - #Electrique - #Gouvernement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Grande nouveauté pour le bonus en 2017, le gouvernement prévoyait d’introduire un plafond sur le prix des véhicules électriques pouvant en bénéficier. Ce plafond devait être fixé à 40 000 euros, ce qui excluait des véhicules éligibles au bonus les modèles de Tesla, mais aussi les BMW i8 et certaines versions de la BMW i3, notamment. Finalement, le gouvernement a renoncé à introduire ce plafond, a indiqué le ministère de l’Economie. Ce projet de plafond avait fait grincer des dents les constructeurs concernés et l’un d’entre eux serait remonté jusqu’à la Commission européenne pour dénoncer une mesure anti-concurrentielle. Avant que cela ne débouche sur une plainte officielle, le gouvernement français aurait donc décidé de renoncer à l’introduction de ce plafond dans son projet de décret, croit savoir AUTOACTU.COM (8/12/16).

L’Allemagne a pour sa part introduit un plafond de 60 000 euros pour bénéficier d’un bonus de 4 000 euros (payé pour moitié par le constructeur). Sur un véhicule à 60 000 euros, cela représente 6 % du prix. En revanche en France, une aide de 6 000 euros représente 15 % du prix d’un véhicule de 40 000 euros, ce qui peut être un véritable moteur à l’achat des véhicules électriques les plus coûteux.

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.