Fermer
France

Le gouvernement prévoit la suspension du permis si un conducteur commet une infraction en téléphonant

Analyse de presse de 14H00 - Le #LOM - #Sécurité Routière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Europe 1 a révélé qu’une disposition insérée dans le projet de loi d’orientation des mobilités permettra bientôt de sanctionner plus durement l’usage du téléphone au volant. En effet, le texte stipule qu’en cas d’infraction, quelle qu’en soit la nature, le retrait de permis sera automatique s’il s’avère que le conducteur utilisait son téléphone au moment des faits. L’information a été confirmée par Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière : « Puisque ça ne marche pas avec la contravention, on va augmenter d’une gamme », a-t-il expliqué au micro de la radio. « Si vous êtes en même temps avec le téléphone et que vous avez glissé un stop, mordu une ligne blanche, fait un excès de vitesse ou que vous n’avez pas respecté les droits d’un piéton, vous risquez la suspension immédiate du permis de conduire par les forces de l’ordre », a-t-il ajouté.

La mesure pourrait être mise en place d’ici à la fin de l’année. L’usage seul du téléphone au volant restera lui sanctionné d’une amende de 135 euros et d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire.

Source : AUTOPLUS.FR (9/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.