Fermer
France

Le gouvernement « mettra tout en oeuvre » pour sauver GM&S Industry

Le #Equipement - #Gouvernement - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Premier ministre Bernard Cazeneuve a promis que son gouvernement mettrait « tout en oeuvre » pour redonner une « perspective industrielle » à l’entreprise en difficulté GM&S Industry, afin de pérenniser son activité, sans toutefois la garantie d’y parvenir.

« Je ne peux pas garantir que nous y arriverons, ce serait mentir aux salariés, mais ce que je peux leur garantir c’est que nous mettrons tout en oeuvre pour y arriver », a déclaré M. Cazeneuve. L’entreprise GM&S Industry a été placée en redressement judiciaire le 2 décembre. Elle figure parmi les plus gros employeurs du département (283 personnes) et est sous observation jusqu’au 23 mai. Spécialisée dans l’emboutissage, l’assemblage et la tôlerie, GM&S Industry (ex-Altia) produit des pièces pour l’industrie automobile, notamment les groupes PSA et Renault-Nissan. Le site industriel avait été repris en 2014 par l’entrepreneur italien Gianpiero Colla.

Pour M. Cazeneuve, la recherche d’une solution passe par la poursuite des discussions avec les constructeurs, par une mobilisation du gouvernement pour « accompagner la diversification de cette entreprise qui a développé beaucoup de compétences ». Mais le Premier ministre a également évoqué la possibilité d’une « aide » de l’Etat « en liaison avec les collectivités », « pour accompagner soit de la formation soit la modernisation de l’outil industriel ». (AFP 10/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.