Fermer
France

Le gouvernement met à la casse la prime à la conversion, déplore le CNPA

Analyse de presse de 14H00 - Le #CNPA - #Prime à la conversion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Pire qu’un « rabotage » de la prime à la conversion, comme annoncé par Bercy il y a quelques jours, et contrairement aux déclarations de la secrétaire d’Etat à l’Ecologie Brune Poirson, il y a 6 jours, le décret relatif aux aides à l’acquisition ou à la location des véhicules peu polluants anéantit complètement le dispositif, qui permettait d’aider les ménages – en particulier les classes moyennes et les ménages les plus modestes – à acquérir un véhicule moins polluant, a déclaré le CNPA dans un communiqué publié le 17 juillet.

« Quelques mois après la crise des Gilets jaunes, et alors que les Français sont dans l’obligation d’acquérir des véhicules moins polluants pour maintenir leur liberté de circulation dans les grandes métropoles avec la mise en place des Zones à faibles émissions, la nouvelle version de la prime est totalement inadaptée et inopérante : elle exclut de façon très significative du dispositif d’aide les véhicules d’occasion thermiques et cible des modèles type citadine et les plus coûteux pour les publics extrêmement modestes qui sont dans l’incapacité totale d’acquérir ce type de véhicules. Enfin, avec des montants d’aides qui ont été drastiquement diminués », a souligné l’organisation.

« Le véhicule d’occasion est […] la première victime de cette réforme, alors même qu’1 Français sur 4 fait l’acquisition chaque année d’un véhicule d’occasion, contre 1 Français sur 28 pour les véhicules neufs, et que le véhicule d’occasion a compté pour 68 % des dossiers traités par la prime à la conversion ancienne formule (soit une augmentation de 6 points par rapport à 2018) », a-t-elle par ailleurs déploré.

Si le CNPA est conscient du coût de ce dispositif et de la nécessité de la maîtrise des finances publiques, la prime à la conversion est plébiscitée par les Français pour leur accès à la mobilité. Il ne comprend donc pas et ne peut pas « cautionner que cette mesure, à la fois sociale, territoriale et écologique, soit mise à mal pour les seuls comptes de l’Etat ».

Source : COMMUNIQUE DE PRESSE CNPA (17/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.