Fermer
International

Le gouvernement japonais et l’Union européenne veulent intégrer leurs systèmes de géolocalisation

Le #Technique - #Voiture autonome
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le gouvernement japonais et l’Union européenne comptent connecter leurs systèmes de géolocalisation afin d’accélérer le développement des techniques de conduite autonome. Le système japonais Quasi-Zenith Satellite System (QZSS) et le système européen Galileo devraient être ainsi reliés dès 2018. Le lien prendra la forme d’un langage numérique commun, qui sera utilisé pour transmettre les informations, permettant notamment aux voitures autonomes et aux équipements développés pour le marché japonais d’être exportés et utilisés hors du Japon.

Le gouvernement japonais et la Commission européenne ont entamé des discussions pour intégrer les deux systèmes. Mitsubishi Electric, Hitachi Zosen, NTT Data et Thales participent aux discussions. Ce groupe de travail doit établir un plan spécifique d’intégration des deux systèmes d’ici à la fin de l’année.

Le système japonais QZSS, basé sur le GPS américain, est un système très précis mais ne couvre globalement que le Japon, l’Australie et la Nouvelle Zélande. Tandis que le système Galileo est moins précis mais couvre l’ensemble de la planète grâce à ses 30 satellites. Les deux systèmes seraient donc tout à fait complémentaires. (NIKKEI 24/7/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.