Fermer
Chine

Le gouvernement chinois s’attaque aux véhicules électriques à basse vitesse

Analyse de presse de 14H00 - Le #Constructeurs chinois - #Gouvernement - #Usine - #Véhicule électrique à basse vitesse
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le gouvernement chinois s’attaque aux véhicules électriques à basse vitesse, en fermant les constructeurs qui ne disposent pas de licence et en empêchant la construction de nouvelles usines.

En effet, la production de ce type de véhicule ne cesse d’augmenter, malgré des risques en termes de sécurité. En effet, au cours des 5 dernières années, les véhicules électriques à basse vitesse ont été responsables de 830 000 accidents, causant environ 18 000 décès.

Le gouvernement chinois a également demandé aux gouvernements provinciaux de fermer les constructeurs sans licence et de ne plus autoriser la construction de nouvelles usines.

En outre, les gouvernements locaux sont appelés à fournir un calendrier en vue d’arrêter progressivement l’usage des véhicules électrique à basse vitesse, via des primes à la casse ou des programmes de rachat.

En Chine, les véhicules électriques à basse vitesse désignent des modèles à trois roues (voire des voitures citadines de petites dimensions), électriques, dotés de batteries et moteurs obsolètes en termes de technologies, avec une faible autonomie.

Dans le pays, plus de 100 entreprises produisent de tels véhicules, avec des capacités de production cumulées dépassant le million d’unités par an.

Source : AUTOMOTIVE NEWS CHINA (13/11/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.