Fermer
Etats-Unis

Le gouvernement américain veut promouvoir les voitures communicantes

Le #Gouvernement - #Véhicule connecté
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

En attendant les véhicules autonomes, le gouvernement américain veut promouvoir la technologie des voitures communicantes pour réduire les embouteillages et éviter les accidents.

Le gouvernement souhaite accélérer l’examen d’un texte visant à imposer l’installation dans tous les véhicules neufs de la technologie « V2V » (vehicle-to-vehicle), qui permet aux automobiles d’échanger automatiquement des informations entre elles via des réseaux sans fil. Cette proposition sera soumise à examen d’ici à la fin de l’année, soit avec un an d’avance sur le calendrier prévu, a indiqué le ministre américain des Transports Anthony Foxx, lors d’une visite dans la Silicon Valley.

L’organisation qui représente les grands constructeurs étrangers présents aux Etats-Unis, Global Automakers, a salué un coup d’accélérateur « vers une technologie sauvant des vies ». Elle a en outre indiqué avoir noué un partenariat avec Denso International et Cisco Systems pour tester un système de partage de la bande passante compatible avec la technologie « V2V ». (AFP 17/5/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.