Fermer
France

Le fabricant de sièges de poids lourds Isri France agrandit son usine

Le #Poids Lourds - #Usine
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Filiale du groupe allemand Isringhausen-Aunde, Isri France vient d’inaugurer l’extension de son usine de fabrication de sièges pour poids lourds et véhicules industriels, située à Merkwiller-Pechelbronn. L’objectif est de renforcer la filiale française et de rapatrier de République tchèque la fabrication de mousses en polyuréthanne, matière première des dossiers, appuie-tête ou assises. L’extension a nécessité un investissement de 15 millions d’euros, validé en 2014 par la maison mère outre-Rhin, implantée dans 27 pays sur plus de 100 sites ; elle compte 600 mètres carrés de plateau administratif et 5 000 mètres carrés de surface de production, dont 1 850 sont dédiés à la fabrication de mousses. Cette activité permet d’augmenter les performances du site alsacien, où 30 emplois sont actuellement en recrutement. 3,8 millions d’euros de l’investissement global y ont été consacrés. L’outil de production prévoit la fabrication de 900 000 mousses par an. A terme, l’usine bas-rhinoise pourrait également fournir d’autres sites. Le projet a impliqué le déménagement, sans interruption d’activité, des ateliers de soudure et de montage, et de la logistique, qui ont bénéficié d’une modernisation de leur environnement de travail.

Isri France affiche un chiffre de 85 millions d’euros et emploie 450 salariés en France, dont 430 à Merkwiller-Pechelbronn, où se situent deux des trois usines françaises et le siège social de l’entreprise. Daimler, Renault Trucks, le Groupe PSA et Ford sont ses principaux clients, et il exporte également sa production vers le Japon, la Russie et la Turquie. Jusqu’à 2.000 sièges peuvent sortir chaque jour de l’usine bas-rhinoise, où un processus de fabrication de juste-à-temps synchronisé a été instauré il y a vingt ans pour Daimler. La fabrication de sièges – potentiellement tous différents – commence dès réception de la commande. Ils sont ensuite chargés et acheminés à Wörth, en Allemagne, sur les lignes de montage de Daimler « en deux cent quarante minutes chrono », affirme l’entreprise, qui dit détenir une part de 50 % du marché européen des sièges de camion. (ECHOS 17/11/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.