Fermer
Allemagne

Le DRH de Volkswagen craint la suppression de plusieurs milliers d’emplois

Le #Effectif - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

La stratégie du groupe Volkswagen de transition vers l’électromobilité pourrait engendrer la suppression de plusieurs milliers d’emplois (un nombre à 5 chiffres) dans les années à venir, a déclaré Karlheinz Blessing, responsable des ressources humaines du groupe allemand.

M. Blessing estime que cette réduction d’effectifs sera nécessaire, étant donné que la production de moteurs électriques nécessite moins de main d’œuvre que la production de moteurs à combustion.

De même, le comité d’entreprise de Volkswagen – qui est actuellement en pleine négociations avec la direction du groupe allemand pour définir le plan de redressement que va mettre le constructeur en place – s’attend également à ce que 25 000 postes soient supprimés au cours de la prochaine décennie.

Cette réduction d’effectifs devrait néanmoins être réalisée via des départs volontaires et des départs à la retraite. M. Blessing a ainsi réaffirmé qu’aucun licenciement sec n’était prévu.

Le comité d’entreprise et la direction de Volkswagen espèrent voir leurs négociations aboutir d’ici au 18 novembre, date à laquelle le conseil de surveillance va se réunir pour approuver le futur plan de redressement du groupe.

Dans le cadre des négociations sur le pacte d’avenir, le comité d’entreprise a menacé de bloquer toutes les décisions concernant les futurs investissements (les représentants salariaux disposant d’un droit de veto dans les décisions du groupe Volkswagen), si la direction ne s’engage pas à définir un programme de production qui garantira les emplois.

« Sans le pacte d’avenir et des décisions concrètes sur les futurs produits et sur les usines, nous – en tant que représentants salariaux – ne pourront pas approuver les investissements prévus par le conseil de surveillance », a ainsi déclaré Bernd Osterloh, président du comité d’entreprise de Volkswagen.

Les négociations sont particulièrement animées cette année, car le scandale des moteurs truqués rend nécessaires d’importantes réductions des coûts. (BLOOMBERG, AUTOMOTIVE NEWS EUROPE, AUTOMOBILWOCHE, FRANKFURTER ALLGEMEINE ZEITUNG, SPIEGEL, SÜDDEUTSCHE ZEITUNG 28/10/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.