Fermer
Europe

Le diesel est mis à mal sur le marché de l’occasion

Analyse de presse de 14H00 - Le #Diesel - #Marché - #Occasion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Les transactions de véhicules d’occasion entre professionnels et particuliers, dans les cinq grands marchés européens, ont globalement vu le diesel perdre du terrain au premier trimestre de 2019, selon les données d’Indicata, filiale du groupe Autorola.

La pénétration des véhicules diesel commercialisés par des professionnels auprès des particuliers a ainsi reculé de 2,8 % au premier trimestre de l’année. Une preuve que les consommateurs des cinq principaux pays européens se tournent de plus en plus vers les alternatives au gazole.

En volume, les ventes totales de voitures diesel d’occasion en ligne sur les cinq grands marchés européens sont pourtant restées stables au premier trimestre, avec un total de 1,590 million d’unités enregistrées, contre 1,593 million un an auparavant. Dans le même temps, les immatriculations de VO essence ont crû de 11,4 %, à 1,64 million d’unités, contre seulement 1,47 million, en 2018.

L’Allemagne (- 7,2 %) et le Royaume-Uni (- 6,7 %) illustrent tout particulièrement le phénomène de recul du VO diesel. En Espagne, le segment perd 4,4 % sur le trimestre par rapport à l’année précédente. Le pays a toujours été particulièrement tourné vers cette énergie, pourtant il ne peut que constater désormais que la part de marché du diesel dans les ventes de VO a chuté à 69 %, contre 72,2 % il y a encore peu de temps.

Dans le top 5 européen, la France et l’Italie se distinguent. Les ventes de voitures diesel d’occasion n’ont perdu que 1,2 % dans l’Hexagone et représentent 65,1 % du marché au cumul des trois mois.En Italie, les VO diesel ne cèdent que 0,1 % des volumes et représentent 68,1 % du marché.

Pour les analystes, il apparaît que le manque de cohérence des politiques à l’encontre du diesel en Europe crée des opportunités pour les revendeurs d’envergure internationale qui voient dans les pays du sud un débouché pour les VO hors tendance.

Source : JOURNALAUTO.COM (23/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.