Fermer
France

Le Conseil d’Etat retoque une partie de l’arrêté sur les pièces de réemploi

Analyse de presse de 14H00 - Le #CNPA - #Décret - #Economie circulaire - #pièces de réemploi
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le Conseil d’Etat, saisi par le CNPA sur l’arrêté d’application des pièces de réemploi, a décidé de suspendre une partie de la réglementation pour toutes les prestations concernant les recherches de pannes qui ne constituent pas des opérations d’entretien.

En effet, cet arrêté avait élargi le champ d’application du décret en obligeant le réparateur à fournir un affichage d’information concernant les listes de pièces, la description des familles, le prix et l’origine des pièces pour toutes les réparations mais aussi pour toutes les interventions concernant les recherches de pannes ou d’incidents. Cette dernière partie a donc été suspendue par le Conseil d’Etat, et donne raison au CNPA d’autant que l’extension de cette obligation ne figurait pas dans le texte du décret mais a été introduite ensuite dans l’arrêté.

De même, le Conseil d’Etat a suspendu « l’obligation de recueillir sur support durable le choix du consommateur d’opter pour des pièces de l’économie circulaire lorsque son véhicule fait l’objet de prestations d’entretien ou de réparation réalisées à titre gratuit, ou sous garanties contractuelles, ou dans le cadre d’actions de rappel », indique le CNPA.

En attendant la décision, sur le fond, de la saisine qui n’interviendra pas avant la fin de l’année, Francis Bartholomé, président national du CNPA, se réjouit et estime que cela « permettra de simplifier très largement la fourniture de pièces de réemploi sans pénaliser les plus petites entreprises ».

Bien sûr, les professionnels doivent garder l’affichage à destination des consommateurs pour toutes les réparations.

Source : JOURNALAUTO.COM (19/4/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.