Fermer
Etats-Unis

Le Congrès américain est appelé à légiférer sur les véhicules autonomes

Analyse de presse de 14H00 - Le #Congrès - #Législation - #Véhicules autonomes
Icone de twitter
MaximePicat Icone de retweet
RT @MaximePicat: Les entreprises sont en 1ère ligne de la Pour le @groupePSA, voici comment cela se traduit #transformationdigitale
Icone de twitter
Groupe_Renault Icone de retweet
RT @Groupe_Renault: It's at @AtelierRenault❤️! Starting today and for one week, we're celebrating the that fills #ValentinesDay #passion
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: 253,604 electric vehicles 🔋 were registered in the 🇪🇺 during the last quarter of 2019, +698% compared to 2018 | #hybrid
VOIR SUR TWITTER
Derniers tweets

Des organisations représentant les constructeurs, les sociétés de technologie, les consommateurs et des acteurs de la sécurité routière ont demandé cette semaine au Congrès américain d’élaborer une législation pour les véhicules autonomes qui renforce la sécurité et pare aux faiblesses sans nuire à l’innovation et à la compétitivité.

Lors d’une audition organisée par le comité de l’Energie et du Commerce de la Chambre des Représentants le 12 février à Washington, témoins et députés ont évoqué les avantages de la technologie de conduite autonome, et à terme des véhicules autonomes eux-mêmes, mais aussi les obstacles au déploiement de la technologie.

Cathy McMorris Rodgers, membre républicaine de la Chambre des Représentants, a indiqué que les Etats-Unis étaient passés derrière d’autres pays depuis que la Chambre a adopté le Self Drive Act à l’unanimité en 2017. Cette loi fixe un cadre fédéral pour garantir la sécurité des véhicules autonomes et interdit aux Etats de légiférer sur la conception, la construction et les performances de ces véhicules, mais Mme Rodgers a jugé que ce cadre n’était pas suffisant.

John Bozella, directeur de l’Alliance for Automotive Innovation, a estimé que « le succès des essais et du déploiement des véhicules autonomes reposait sur une agence de sécurité fédérale forte, la sensibilisation et l’éducation du public, et la coordination entre les autorités fédérales, des Etats et locales ». Il a préconisé d’établir un cadre réglementaire qui permette de tester et de déployer ces technologies en toute sécurité, et de renforcer et clarifier les rôles des autorités fédérales, des Etats et locales.

Des membres du comité de l’Energie et du Commerce, dont la démocrate Debbie Dingell, travaillent sur une législation bipartisane.  « Nous devons aboutir en 2020 », a indiqué Mme Dingell.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (12/2/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES