Fermer
Europe

Le Clepa mobilisé pour aider les équipementiers à surmonter la crise

Analyse de presse de 14H00 - Le #Clepa - #Coronavirus - #industrie équipementière
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’industrie équipementière peut surmonter au mieux la crise du coronavirus en restant unie et en honorant ses engagements financiers autant que possible, a déclaré Thorsten Muschal, nouveau président du Clepa (Association européenne des équipementiers automobiles). « Ce que nous vivons en ce moment montre qu’une voix européenne et un comportement aligné dans une approche politique partagée est plus que jamais nécessaire », a-t-il martelé. « Nous comprenons tous que la mondialisation est un sujet compliqué, et nous voyons à quel point il est difficile de maintenir notre chaîne d’approvisionnement en activité », a-t-il ajouté.

Le Clepa fait de son mieux pour soutenir ses membres, que ce soient des équipementiers de premier rang ou des petits fournisseurs régionaux, en leur fournissant des informations relatives aux mesures de chômage et de financement qu’il est possible de mettre en œuvre dans chaque pays.

« Les grands membres tels que Bosch, ZF, Continental ont mis en place des groupes de travail pour gérer les systèmes sociaux et protéger leurs salariés dans différents pays », a indiqué M. Muschal. « Nos membres recherchent un soutien politique et financier coordonné. Il est essentiel de veiller à ce que tout le monde paie pour maintenir la chaîne d’approvisionnement en activité afin que les petites entreprises ne fassent pas faillite », a-t-il insisté. Pour les petites entreprises « c’est plus une question directe de survie », a-t-il ajouté.

M. Muschala toutefois déclaré qu’il était inévitable que certains fournisseurs ne soient pas en mesure de respecter les termes de leurs contrats ou qu’ils manquent de liquidités, avec presque toute la production en Amérique du Nord et en Europe à l’arrêt. Il a rappelé que l’épidémie de coronavirus était particulièrement dure pour les fournisseurs qui souffraient déjà de la forte baisse enregistrée sur le marché chinois ces 18 derniers mois.

M. Muschal a enfin déclaré qu’il n’était pas trop tôt pour penser à la façon dont l’industrie automobile redémarrerait après la crise du coronavirus, notant que l’activité reprenait déjà en Chine. « Dans chaque crise, il y a toujours un après », a-t-il indiqué. « Mais celui-ci est différent, et nous avons beaucoup à apprendre. Même si nous ne sommes qu’au début de cette crise, nous devons réfléchir à la façon dont nous allons recommencer », a-t-il affirmé.

Source : AUTOMOTIVE NEWS EUROPE (25/3/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.