Fermer
France

Le Chinois BYD investit 10 millions d’euros en France pour une usine d’autobus électriques

Le #Autobus - #Byd - #Electrique - #Investissement
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le constructeur chinois de véhicules électriques BYD va investir 10 millions d’euros sur la commune d’Allonne (nord de la France) pour la construction d’une usine d’autobus électriques, a annoncé le groupe le 23 mars. Le projet prévoit la création d’une centaine d’emplois « dans une première phase » pour un démarrage de la production « au cours du premier semestre de 2018 », a précisé la région Hauts-de-France, première région automobile de France, dans un communiqué commun avec l’entreprise et la communauté d’agglomération du Beauvaisis.

L’objectif serait d’assembler dans un premier temps jusqu’à 200 véhicules par an, autobus et autocars à pont unique. Outre l’assemblage des autobus, BYD, dont le milliardaire Warren Buffet est actionnaire à près de 10 %, prévoit la mise en place d’un service après-vente d’entretien et de réparation, ainsi qu’un centre logistique pour les pièces détachées. A plus long terme, un centre d’essai pour les tests de batteries pourrait voir le jour, a souligné la région.

« Le choix de la France s’explique par le fait que le marché français des bus est le plus important d’Europe. Beauvais et la région Hauts-de-France ont été choisis en raison de la qualité du bâtiment qui nous a été proposé, de la localisation géographique idéale et de la proactivité des autorités locales et régionales », a expliqué Isbrand Ho, directeur Europe de BYD.

La région participera à cette implantation en subventionnant à hauteur de 3 000 euros chaque emploi créé, auxquels s’ajouteront 2 000 euros de prime si ces derniers concernent des personnes âgées de moins de 25 ans, plus de 50 ans ou des demandeurs d’emploi de plus de six mois, a-t-on appris auprès du cabinet du président, Xavier Bertrand. (AFP 23/3/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.