Fermer
France

Le chiffre d’affaires trimestriel de Faurecia a progressé de 13,8 %

Le #Faurecia - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le chiffre d’affaires trimestriel de Faurecia a progressé de 13,8 % au premier trimestre de 2015, en hausse de 13,8 % (+5,5 % à taux de change et périmètre constants), à 5,14 milliards d’euros, tiré notamment par l’activité en Europe et en Asie, a précisé Faurecia dans un communiqué.

Le directeur financier de l’équipementier, Michel Favre, a pointé « un effet positif majeur de 8,3 %, principalement dû à la dévaluation de l’euro vis-à-vis du dollar américain et du yuan chinois ». Il a estimé que la croissance des ventes hors effet de change était « conforme à nos attentes ».

En Europe, où Faurecia réalise la moitié de son chiffre d’affaires, l’activité a crû de 6,2 % par rapport au premier trimestre de 2014, grâce à « des fortes ventes à Renault-Nissan (+ 19 %), Ford (+ 10 %) et PSA (+ 7 %) », et ce bien que la zone comprenne la Russie, où la production automobile a été durement touchée par les sanctions découlant de la crise en Ukraine.

La baisse de l’euro par rapport au dollar a joué à plein dans l’activité de Faurecia en Amérique du Nord, région où la société réalise le quart de ses ventes : + 26,2 % en données publiées, mais + 4 % à données comparables.

Même effet de l’euro faible en Asie, où la déjà vigoureuse croissance de l’activité (+ 7,5 %) a été dopée à 27,9 % en données publiées. La société, qui a annoncé le 31 mars qu’elle allait créer une coentreprise avec le deuxième constructeur chinois Dongfeng Motor, table sur une croissance de 10 % de ses ventes sur l’année 2015 en Chine.

Seule ombre au tableau, l’Amérique du Sud, où les principaux pays producteurs d’automobiles, le Brésil et l’Argentine, sont en crise économique ou monétaire : l’activité de Faurecia y a reculé de 8,6 % en données publiées, et même de 10,3 % hors effet de changes. « La conjoncture économique ne s’améliorant pas, la production automobile devrait continuer de se contracter en 2015 après un recul de 16 % en 2014. Faurecia anticipe une contraction de l’ordre de 7 % en 2015 », indique le groupe dans un communiqué.

Faurecia tire plus des trois quarts de son chiffre d’affaires des ventes de pièces et composants livrés aux constructeurs, secteur qui a crû de 13,5 % au premier trimestre (+ 5,3 % hors effet de changes). L’activité de vente de métaux précieux et de céramiques utilisés dans les systèmes de dépollution a quant à elle progressé de 22,8 % (+ 12,3 % en données comparables), pour atteindre 922,3 millions d’euros.

Faurecia, qui avait publié en février un bénéfice net quasiment doublé pour l’exercice 2014, à 166 millions d’euros, ainsi qu’un chiffre d’affaires de 18,8 milliards d’euros, a confirmé le 15 avril ses perspectives pour l’année en cours « avec une très grande confiance », selon M. Favre. La société compte ainsi sur « une hausse de son chiffre d’affaires total d’environ 5 % » à taux de change et périmètre constants, « un marge opérationnelle supérieure à 4 % », contre 3,6 % en 2014, et « un cash-flow net [trésorerie disponible] supérieur à 100 millions d’euros ». (AFP 15/4/15)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.