Fermer
France

Le chiffre d’affaires de MGI Coutier a progressé de 11,5 % au premier trimestre

Le #MGI Coutier - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le chiffre d’affaires de MGI Coutier a progressé de 11,5 % au premier trimestre de 2017, à 270,6 millions d’euros. L’équipementier, qui s’est félicité d’un niveau d’activité « record » en mars, a souligné avoir pâti d’un effet de change négatif de 2,3 millions d’euros sur le trimestre, « du fait principalement de la variation de la livre turque », et précisé que son activité aurait crû de 12,4 % à périmètre et taux de change constants.

C’est en Amérique du Sud que les ventes de MGI Coutier ont le plus progressé, de 44,2 % par rapport au premier trimestre de 2016. Mais, à 4,4 millions d’euros, cette zone reste peu importante pour l’activité de l’entreprise. La première, la France, a atteint 96,3 millions d’euros, en progression de 1,4 %, tandis que dans le reste de l’Europe, dont la Russie et l’Afrique, l’activité a bondi de 26,2 %, à 79,6 millions.

MGI Coutier a indiqué tabler toujours pour l’exercice 2017 sur « un chiffre d’affaires supérieur ou égal à 1 milliard d’euros et sur un résultat opérationnel courant proche en valeur de celui de 2016 », quand il avait atteint 111 millions d’euros. Le groupe a publié le 12 avril un bénéfice net de 86,4 millions d’euros pour 2016, en hausse de 69,7 % par rapport à l’exercice précédent, sur un chiffre d’affaires « record » de 963,6 millions (+ 12 %). Il a toutefois prévenu le 11 mai que « la performance du 1er trimestre de 2017 [avait] été particulièrement élevée » et qu’« au fur et à mesure de l’avancement de l’exercice, l’effet de base [serait] de plus en plus exigeant ».

La société, qui a encore réduit son endettement au premier trimestre, à 9,9 millions d’euros au 31 mars, contre 13,3 millions trois mois plus tôt, a aussi indiqué qu’elle allait poursuivre « une politique d’investissements élevés » cette année. (AFP 11/5/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.