Fermer
Corée du Sud

Le bureau du procureur de Seoul a accusé plusieurs cadres de Volkswagen Korea

Le #Enquête - #Volkswagen
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le bureau du procureur de Seoul a accusé plusieurs cadres de Volkswagen Korea dans le cadre du scandale des moteurs truqués. Ces cadres sont accusés d’avoir forgé des documents officiels.

Parmi les accusés se trouve Johannes Thammer, à la tête d’Audi Volkswagen Korea depuis fin 2012. Il est accusé d’avoir violé la loi sur la pollution atmosphérique (Clean Air Conservation Act) afin de garantir l’homologation de modèles du groupe Volkswagen en Corée du Sud.

Son prédécesseur Trevor Hill, qui travaille actuellement au siège de Volkswagen à Wolfsburg, et Park Dong-hoon, qui était responsable de la marque Volkswagen en Corée entre 2005 et 2013, font face à des accusations similaires.

En incluant ces trois dirigeants, les procureurs coréens ont indiqué avoir accusé 7 personnes travaillant ou ayant travaillé pour Volkswagen en Corée du Sud. (YONHAP 11/1/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.