Fermer
Espagne

Le Brexit et la crise du diesel entraînent des ajustements dans les usines automobiles espagnoles

Analyse de presse de 14H00 - Le #Brexit - #Diesel - #Perturbation - #Production
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

L’incertitude politique, les doutes sur l’avenir du diesel, l’absence d’accord entre l’Union européenne et le Royaume-Uni sur le Brexit et l’entrée en vigueur des nouvelles normes WLTP entraînent des ajustements de production dans les usines espagnoles. La production de véhicules dans le pays a chuté de 23 % en septembre, à 199 753 unités, soit la plus forte baisse depuis septembre 2013.

L’ANFAC (Association des constructeurs) estime que la première cause de cette forte baisse est l’entrée en vigueur, le 1er septembre, des nouvelles normes d’homologation WLTP. L’Association déplore le manque de temps pour adapter les moteurs à la nouvelle réglementation, qui est, de plus, intervenue en pleine crise du diesel.

Les principaux marchés européens ayant subi le même impact, les exportations de véhicules de l’Espagne ont également chuté en septembre, de 23,7 %.

Face à ce recul important de la demande interne et externe, plusieurs usines espagnoles ont dû ajuster leur production. L’usine de Volkswagen à Landaben s’arrêtera pendant 15 jours et celle de Seat à Martorell cessera de fonctionner le samedi (soit 6 ours). L’usine Mercedes-Benz de Vitoria s’est arrêtée cinq jours en raison de la baisse de la demande de Vito et de Classe V. Ford a annoncé hier que son usine d’Almusafes s’arrêterait 22 jours. Le site de PSA à Vigo interrompra pendant 13 jours la ligne d’assemblage des Peugeot 301 et Citroën C-Elysée en raison de la chute des livraisons à la Turquie, l’un des principaux marchés pour ces deux véhicules.

Source : EL ECONOMISTA (25/10/18)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.