Fermer
Etats-Unis

Le bénéfice net trimestriel de General Motors a baissé de 8,7 %

Analyse de presse de 14H00 - Le #General Motors - #Résultats financiers
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

General Motors a publié pour le troisième trimestre un bénéfice net de de 2,3 milliards de dollars, en recul de 8,7 %, pour un chiffre d’affaires de 35,5 milliards de dollars, en baisse de 0,9 %. Son bénéfice ajusté avant intérêts et impôts a diminué de 5,9 %, à 3 milliards de dollars, et sa marge bénéficiaire est passée de 8,8 % à 8,4 %.

La grève dans les usines américaines de l’entreprise, qui a débuté le 16 septembre et duré quarante jours, a pesé sur les résultats du trimestre à hauteur d’un milliard de dollars. Le constructeur a estimé qu’elle réduirait ses bénéfices sur l’ensemble de l’année d’environ 2 dollars par action, soit près de 3 milliards de dollars.

Sur la période juillet-septembre, GM a engrangé un bénéfice de 3 milliards de dollars en Amérique du Nord, en hausse de 7 %. Il a perdu 65 millions de dollars dans les autres régions, alors qu’il avait enregistré un résultat positif de 139 millions de dollars un an plus tôt. Le bénéfice de GM Financial a augmenté de 43 %, à 711 millions de dollars.

La nouvelle convention collective d’une durée de quatre ans négociée avec l’UAW prévoit des augmentations de salaire et des primes qui augmenteront les coûts de main-d’oeuvre. General Motors s’est également engagé à investir 9 milliards de dollars, dont 7,7 milliards de dollars dans ses usines américaines. L’usine d’assemblage de Detroit-Hamtramck, qui devait fermer en janvier prochain, recevra environ un tiers de l’investissement total. Elle produira des utilitaires électriques et des modules de batteries.

« Notre nouvel accord maintient notre compétitivité, préserve notre flexibilité opérationnelle et nous permet de continuer à améliorer notre qualité et notre productivité », a déclaré Mary Barra, présidente du constructeur. L’entreprise réduira ses coûts, grâce à la fermeture d’une usine de boîtes de vitesses à Warren, dans l’Etat du Michigan, et de ses activités à Baltimore, dans l’Etat du Maryland. Elle devrait également réaliser une plus-value sur la vente de son complexe de Lordstown, dans l’Ohio, et d’un centre détenu conjointement avec l’UAW à Detroit.

Source : AUTOMOTIVE NEWS (29/10/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.