Fermer
France

Le bénéfice net de Valeo a chuté de 64 % au premier semestre

Analyse de presse de 14H00 - Le #Résultats financiers - #Valeo
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Valeo a enregistré un bénéfice net en baisse de 64 % au premier semestre de 2019, à 162 millions d’euros. Le chiffre d’affaires a reculé de 0,9 % ; à périmètre et taux de change constants, la baisse se serait limitée à 2 %, sur un marché automobile mondial en recul d’environ 7 % de janvier à juin. La marge opérationnelle (hors sociétés mises en équivalence) a chuté de 31,9 %, à 514 millions d’euros, représentant 5,3 % des ventes. Ce ratio est en baisse de 2,4 points par rapport aux six premiers mois de 2018, mais Valeo préfère souligner sa progression de 0,5 point par rapport au « point bas » atteint fin 2018.

« L’ensemble des actions lancées pour réduire structurellement nos coûts et nos investissements nous permet de confirmer notre objectif de marge opérationnelle » entre 5,8 % et 6,5 % du chiffre d’affaires sur l’ensemble de l’année 2019, a déclaré le président du groupe Jacques Aschenbroich, cité dans un communiqué. Il a souligné que cela impliquait qu’elle soit « au moins égale à 6,3 % au second semestre ».

L’équipementier souligne que son chiffre d’affaires a été « affecté par la forte baisse de la production automobile en Chine, qui est de – 16 % sur le premier semestre ». Mais le groupe explique avoir fait mieux que le marché dans chacun de ses métiers, en « bénéficiant de la mise en production de nombreuses innovations à fort contenu technologique ». Il évoque notamment « les caméras et autres produits liés aux aides à la conduite, les systèmes électriques et systèmes d’éclairage LED ».

Les prises de commandes, à 11,1 milliards d’euros sur le semestre, restent plus de 20 % inférieures à leur niveau de l’an dernier sur la même période, mais elles sont au-dessus des 10,2 milliards enregistrés sur les six derniers mois de 2018.

Comme ses concurrents, Valeo a revu en baisse ses prévisions pour le marché automobile, plus dégradé que prévu, et qui recule simultanément en Amérique du Nord, en Europe et en Chine. Il table désormais sur une baisse de 4 % en 2019 (contre – 1 à 0 % précédemment).

« Face à un environnement économique et géopolitique particulièrement instable », Valeo indique avoir « poursuivi la mise en œuvre du plan de réduction de ses coûts et de ses investissements ». Ce programme, annoncé en février, prévoit une baisse des coûts de 100 millions d’euros et une réduction des investissements du même montant. Son impact est attendu « principalement au second semestre ». Mais le groupe semble en tirer déjà quelques bénéfices. Les flux de trésorerie positifs, à 237 millions d’euros, sont en très nette augmentation par rapport aux 36 millions d’euros enregistrés l’an dernier.

L’Etat français est devenu au printemps le premier actionnaire de Valeo, avec 5,2 % du capital détenu par la banque publique d’investissement Bpifrance et 2,14 % détenus par la Caisse des dépôts, soit un total de 7,34 % des parts.

Source : AFP (24/7/19)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.