Fermer
France

Le bénéfice net de Plastic Omnium a progressé de 15 % en 2015

Le #Plastic Omnium - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le bénéfice net de Plastic Omnium a progressé de 15 % en 2015, à 258 millions d’euros. L’équipementier, qui tire plus de 93 % de ses revenus des pièces fournies aux constructeurs d’automobiles, a réalisé un chiffre d’affaires de 5,98 milliards d’euros l’année dernière, en hausse de 13,9 %, qui traduit la hausse de ses volumes mais aussi un fort effet de changes.

L’entreprise familiale dirigée par Laurent Burelle a encore amélioré sa rentabilité l’an dernier, sa marge opérationnelle ayant atteint 9,4 % (+ 0,6 point). Autre indicateur très surveillé dans le secteur automobile, le flux de trésorerie libre (« free cash flow ») a plus que doublé, à 202 millions d’euros, tandis que l’endettement net a décru de 31,3 %, pour atteindre un ratio de 21 % sur capitaux propres.

« L’année 2015 est une année record », s’est réjoui M. Burelle dans un communiqué de presse. « Nous enregistrons un niveau de prises de commandes jamais atteint, renforçant le leadership de nos activités, validant nos technologies et nous conférant ainsi une forte visibilité sur notre croissance future », a-t-il ajouté. Le groupe souligne avoir investi dans les systèmes de dépollution des moteurs diesel par réduction catalytique sélective, connus sous l’acronyme anglais SCR, qui rencontrent d’après lui « un succès croissant » auprès de ses clients. Cette technologie, qui implique une injection d’urée, est considérée comme plus efficace que le « piège à NOx », certes plus simple et moins cher, pour réduire les émissions d’oxydes d’azote.

Outre ce canal d’expansion organique, Plastic Omnium est engagé dans une opération de croissance externe avec le rachat pour une valeur d’entreprise de 665 millions d’euros de l’activité pare-chocs de Faurecia, dont l’actionnaire principal est PSA Peugeot Citroën. Cette opération annoncée fin 2015 et qui selon Plastic Omnium « pourrait être finalisée courant 2016 » après approbation des autorités de la concurrence compétentes, devrait doper le chiffre d’affaires de deux milliards d’euros, permettant à la firme de dépasser largement son objectif de sept milliards de chiffre d’affaires en 2017, énoncé en juillet 2015. Pour 2016, celle-ci a indiqué qu’elle maintiendrait « une performance opérationnelle élevée », sans donner de chiffre.

L’entreprise, qui produit aussi des réservoirs de carburant et des pièces de carrosserie, a réalisé 52 % de son activité 2015 dans la région « Europe-Afrique », où ses ventes ont crû de 10,6 %. Le rythme de progression a été deux fois plus fort en Amérique du Nord, où Plastic Omnium a réalisé 28 % de son chiffre d’affaires : + 20,2 %. Mais la quasi-totalité est due à la faiblesse de l’euro par rapport au dollar, puisqu’à périmètre et taux de change constants, la croissance n’a été que de 1,3 %. Même phénomène en Asie (17 % de l’activité), où les ventes ont bondi de 19,9 % mais de 5,6 % hors changes. Les changes amortissent aussi la chute de l’activité en Amérique du Sud (- 9,3 %), où les principaux pays producteurs d’automobiles, le Brésil et l’Argentine, sont restés en crise. Plastic Omnium n’y a réalisé que 3 % de ses ventes. Au total, le rythme de progression du chiffre d’affaires 2015 a été doublé par les effets de change et de périmètre : de 13,9 %, il passe ainsi à 6,6 % à taux de change constants. (AFP 25/2/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.