Fermer
France

Le bénéfice net de Plastic Omnium a progressé de 20,8 % en 2016

Le #Plastic Omnium - #Résultat financier
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Plastic Omnium a réalisé un bénéfice net part du groupe en hausse de 20,8 % en 2016, à 312 millions d’euros. L’entreprise, dont l’activité automobile représente près de 95 % des ventes, a réalisé l’année dernière un chiffre d’affaires en hausse de 15,9 %, à 6,93 milliards d’euros. « Plastic Omnium franchit de nouveaux records avec une progression à deux chiffres réitérée sur l’ensemble de ses agrégats financiers », s’est réjoui son président Laurent Burelle, cité dans un communiqué. « L’activité a été très dense, confirmant le succès d’une stratégie de croissance », a affirmé le dirigeant, en notant le succès du « portefeuille d’innovation lié à la réduction de poids (CO2) et des émissions » d’oxydes d’azote (NOx) des véhicules diesel.

L’équipementier, qui avait déjà affiché une « année record » en 2015, n’a que légèrement amélioré sa marge opérationnelle l’année dernière (+ 0,1 point), mais celle-ci est élevée pour le secteur automobile, à 9,5 %. Et celle de la branche automobile du groupe est encore plus forte et stable, à 9,7 %. Autre indicateur très suivi dans l’industrie automobile, le flux de trésorerie (cash-flow) libre, qui s’est établi en 2016 à 240,7 millions d’euros, en hausse de 19,2 %.

Le maintien de la marge opérationnelle de l’activité automobile s’est produit sur fond d’une importante acquisition l’année dernière, la branche « extérieurs », soit principalement les pare-chocs, de Faurecia. L’activité reprise, une opération effective depuis début août, représente 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires annuel. Elle devait totaliser deux milliards, mais le périmètre de l’opération a été amputé par la Commission européenne au nom de la nécessité de préserver une « pression concurrentielle suffisante ». La transaction, pour une valeur d’entreprise de 665 millions d’euros financée sur fonds propres, a logiquement creusé l’endettement net de Plastic Omnium, qui s’établissait à 800 millions d’euros fin 2016, contre 268 millions un an plus tôt. Cela représente un ratio d’endettement sur capitaux propres de 53 %, contre 21 % fin 2015.

En 2017, Plastic Omnium espère de connaître « une forte croissance grâce à l’intégration en année pleine de son nouveau périmètre d’activité et à sa surperformance récurrente de la production automobile mondiale attendue en progression de 1 % à 2 % ». A l’horizon 2020, l’entreprise prévoit toujours d’atteindre un chiffre d’affaires de 9,5 milliards d’euros, un objectif énoncé à la mi-décembre 2016. (AFP 23/2/17)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.