Fermer
France

Le 3008 dépasse très largement les prévisions de Peugeot

Le #Modèle - #Peugeot
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Avec 8 700 livraisons et 23 637 commandes à fin novembre, le succès du nouveau 3008 (déjà 7ème du classement des ventes France le mois dernier) est « très au-delà de ce que l’on pouvait espérer », se félicite Xavier Duchemin, directeur du commerce France de Peugeot.
Surtout, le mix est très élevé, avec 88,3 % des commandes réalisées sur les niveaux de finition les plus hauts Allure, GT Line et GT. Autre signe de montée en gamme, la boîte automatique représente 56,6 % des commandes, un niveau jamais atteint par la marque. En revanche, le mix énergie reste plus classique avec encore 69 % de motorisations diesel et 3% d’essence.

A ce mix élevé s’ajoute un taux de conquête important avec « plus d’un tiers des clients qui n’avaient pas de Peugeot, ce qui est inhabituel au moment d’un lancement », souligne M. Duchemin. Ce succès devrait permettre à Peugeot de retrouver en France une croissance de ses volumes après une stabilité des immatriculations en novembre (+ 0,7 %, à 26 721 unités, soit 181 voitures de plus), alors que sur l’ensemble de l’année, la marque progresse légèrement (+ 2,4 %, à 308 490 unités, soit 7 199 de plus). A titre de comparaison, les commandes déjà engrangées représentent 70 % des volumes de ventes de 3008 l’an dernier (33 648 immatriculations en 2015).

C’est donc désormais dans l’usine de Sochaux que se joue le succès du véhicule, si Peugeot veut rester dans des délais de livraison raisonnables. « Nous avons une grande mobilisation du monde industriel pour avoir le maximum de voitures, mais une partie de la difficulté de montée en cadence se passe chez les fournisseurs », explique M. Duchemin. Lors de la présentation à la presse du véhicule mi-octobre, le président du Groupe PSA, Carlos Tavares, avait assuré que ce n’était pas un sujet. « Nous aurons les capacités de production suffisantes », avait-il déclaré. A fin septembre, l’usine de Sochaux en fabriquait 530 unités par jour, niveau qui est monté à 600 par jour actuellement et qui devrait encore progresser de 15 %, pour atteindre 690 véhicules par jour début janvier (de 46 véhicules par heure à 53 véhicules par heure), ce qui représenterait une capacité de production annuelle de 160 000 unités.

Pour suivre la demande actuelle (le succès du 3008 n’étant pas que français), la direction de l’usine travaille à la mise en place d’une équipe de nuit pour le 3008, dont la mise en œuvre sera proposée au comité d’entreprise du 19 décembre. L’usine de Sochaux produit actuellement la 308 (dont les volumes se maintiennent), ainsi que le DS 5 et l’actuel 5008 (la prochaine génération étant fabriquée à Rennes) et produira en 2017 le SUV Opel conçu sur la même base que le 3008. (AUTOACTU.COM 5/12/16)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.