Fermer
France

L’Aventure Peugeot Citroën DS prépare un prototype « rétrofité »

Analyse de presse de 14H00 - Le #L’Aventure Peugeot-Citroën-DS - #Prototype - #Rétrofit
Icone de twitter
ACEA_eu Icone de retweet
RT @ACEA_eu: ➡️ Did you know that more than 146 million Europeans 👩‍🔧 work, directly and indirectly, in the 🇪🇺 industry #automotive
Icone de twitter
CCFA_Auto
Volkswagen veut vendre deux millions d’ID4 👉 ccfa.fr/actualites/vol…  #Véhicule #électrique #Ventes #Volkswagen #automobile #vda #ccfa
Icone de twitter
CCFA_Auto
Skoda a le vent en poupe en Russie 👉 @SkodaFrance ccfa.fr/actualites/sko…  #Russie #Skoda #Ventes #automobile #vente #marché
VOIR SUR TWITTER

Le groupe PSA s’intéresse au Rétrofit via l’Aventure Peugeot Citroën DS, l’association en charge de son patrimoine. Les équipes travaillent déjà sur un modèle.

C’est un nouvel axe de travail qui enchante Denis Huille, directeur du développement de cette entité, entièrement consacrée au patrimoine des marques PSA. « C’est quelque chose de positif pour nous. Cela va nous permettre de continuer à faire vivre notre association, montrer notre savoir-faire tout en s’appuyant sur l’expertise du groupe PSA en matière de véhicule électrique. Notre objectif est de pouvoir proposer des solutions intéressantes, à bon marché (moins de 10 000 euros) et professionnelles », a-t-il indiqué.

Les équipes de l’association AVPCD travaillent déjà activement à l’élaboration d’un véhicule « retrofité ». « Un prototype sera prochainement présenté » confie Denis Huille, qui explique que le projet sera réalisé dans leurs ateliers. L’Aventure Peugeot Citroën DS souligne ne pas vouloir se contenter de transformer des véhicules du groupe et envisage aussi de s’attaquer à « d’autres marques ».

L’association travaille main dans la main avec les bureaux d’études du groupe PSA pour proposer des solutions pérennes. « Il va nous falloir un petit peu de temps », consent Denis Huille « mais on a envie d’y aller et d’être acteur du marché ».

L’Aventure Peugeot Citroën n’écarte pas l’idée de transformer des véhicules historiques en hybrides également, pour permettre aux propriétaires de pouvoir rouler dans les ‘zones à faibles émissions » qui seront de plus en plus nombreuses à l’avenir.

Source : AUTO PLUS (12/4/20)

ABONNEMENT AUX INFO-LETTRES


* La communication de votre email est obligatoire ; à défaut votre abonnement ne pourra être pris en compte. Vos données sont traitées par le CCFA, responsable de traitement, afin de gérer votre inscription et l’envoi de nos infos-lettres. À tout moment, vous pouvez vous désabonner en cliquant sur le lien prévu à cet effet « Se désabonner ici », intégré dans chacune de nos communications. Pour plus d’informations sur vos données et vos droits, veuillez consulter Notre Politique de confidentialité.